Sanctions : Le faux «Made in Vietnam» chinois fait tiquer Hanoï
Publié

Sanctions Le faux «Made in Vietnam» chinois fait tiquer Hanoï

Pour éviter les 25% de droits de douanes imposés par les États-Unis, des entreprises trichent sur l'origine des produits.

par
afp/aia
De nombreux textiles chinois sont estampillés "Made in Vietnam" sans passer entre les mains vietnamiennes.

De nombreux textiles chinois sont estampillés "Made in Vietnam" sans passer entre les mains vietnamiennes.

Bodo Marks

Le Vietnam n'a pas l'intention d'être le dindon de la farce de la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine. Ses autorités vont prendre des mesures contre les entreprises qui utilisent abusivement son label «Made in Vietnam» pour pouvoir exporter leurs biens vers les USA en s'affranchissant des 25% de droits de douanes imposés par l'administration de Donald Trump sur plus de 200 milliards de marchandises chinoises.

Textiles, produits de la mer et de l'agriculture

Des dizaines de cas de produits estampillés à tort «Made in Vietnam» et destinés aux États-Unis, à l'Europe et au Japon ont déjà été recensés par les douanes. Cette utilisation illicite, qui provient avant tout d'entreprises actives dans les textiles, les produits de la mer et de l'agriculture, «affecte la réputation des entreprises et des produits vietnamiens», a déploré le ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, dans un rapport publié sur le site internet du gouvernement. Et de prévenir: «Nous allons augmenter les sanctions pour dissuader ces pratiques.»

Des exportations en hausse

Le Vietnam prévoit aussi de mener des inspections plus strictes pour éviter d'être sanctionné par l'administration Trump s'il n'endigue pas le problème. Hanoï a la ferme intention de conserver ses bonnes relations avec les États-Unis, qui sont l'un de ses principaux partenaires commerciaux. Les importations américaines ont atteint près de 16 milliards de dollars au premier trimestre, ce qui représente une hausse de 40% par rapport à la même période de l'an dernier

Ton opinion