Etats-Unis: Le FBI à la poursuite des «tireurs» laser

Actualisé

Etats-UnisLe FBI à la poursuite des «tireurs» laser

Aux Etats-Unis, de plus en plus d'avions sont la cible de rayons lumineux qui peuvent s'avérer dangereux pour les pilotes.

par
Guillaume Serina
à Los Angeles
Les rayons laser peuvent faire des dégâts sur les pilotes.

Les rayons laser peuvent faire des dégâts sur les pilotes.

Les rayons laser, provenant de petits modules portatifs que l'on peut se procurer dans le commerce, sont de plus en plus fréquemment utilisés aux Etats-Unis sur des cibles bien particulières: les avions. Et les plus hautes instances ont décidé de réagir face à ce phénomène.

Le fameux FBI (Federal Bureau of Investigation) vient de lancer une campagne de soixante jours pour sensibiliser l'opinion publique. Le «bureau» manie à la fois la carotte et le bâton, puisque l'objectif est répressif et pédagogique. Dix mille dollars (quelque 9000 francs) seront ainsi offerts pour un indice menant à l'arrestation d'un «tireur».

«Ces menaces sont réelles»

L'année dernière, rien que dans la région de Los Angeles – qui compte quatre aéroports civils en activité (Los Angeles International, Burbank, Long Beach et Ontario) – 237 incidents ont été répertoriés, contre 196 en 2012, indique le Los Angeles Times. Au plan national, ce chiffre monte à près de 4000 tirs. Soit 11 par jour.

«Ces menaces sont réelles», estime le lieutenant Steve Robertson, un pilote d'hélicoptère de la police de Glendale. Il sait de quoi il parle, puisque ses yeux ont nécessité un traitement médical après avoir été partiellement brûlés au laser. Les autorités précisent que ces rayons peuvent causer aux pilotes un aveuglement temporaire, des maux de têtes et d'autres blessures, ce qui se révèle particulièrement dangereux pendant les phases de décollage et d'atterrissage.

Lors d'une conférence de presse donnée mardi à Lax, le troisième aéroport américain en termes de trafic, les autorités fédérales ont annoncé un programme de dénonciation et de récompenses. Un classique aux Etats-Unis. La justice se fait également plus sévère. Au mois de mars 2013, un jeune homme de 19 ans a été condamné à 30 mois de prison pour avoir visé au laser un avion et un hélicoptère de la police de Pasadena.

FranceUSAMedia.com

Ton opinion