Actualisé 04.05.2020 à 20:50

Etats-Unis

Le FBI au secours de Kodak Black

Incarcéré depuis plusieurs mois, le rappeur américain de 22 ans se plaint de nouvelles maltraitances de plus en plus alarmantes.

de
Ludovic Jaccard
En décembre 2019, Kodak Black avait déjà fait savoir qu’on le maltraitait en prison.

En décembre 2019, Kodak Black avait déjà fait savoir qu’on le maltraitait en prison.

AFP

Alors qu’il croupit depuis plusieurs mois dans un pénitencier situé dans le Kentucky, Black Kodak y aurait subi de nouvelles violences. Le prisonnier, qui avait déjà dit être déjà maltraité en décembre 2019, aurait été «violemment battu» par sept gardiens, comme l’a indiqué un proche sur la page Instagram de la star, dimanche 3 avril. Dans le message, on apprend que le rappeur américain de 22 ans aurait été frappé à la tête à plusieurs reprises avec un objet métallique alors qu’il était menotté. Un des gardes aurait «effleuré ses parties génitales», en lui disant: «Tu n’es plus si gangster maintenant, tu vas avoir besoin de plus grosses boules pour survivre.»

Alerté par les accusations de son client, l’avocat de Kodak souhaite que le ministère de la Justice et le FBI mènent l’enquête sur cette affaire. Il y aurait des enregistrements de témoins attestant de ce qui est arrivé à l’artiste. Pour rappel, ce dernier a été arrêté en mai 2019 pour avoir falsifié les informations de son casier judiciaire sur un formulaire à remplir pour se procurer des armes à feu. Il a été condamné à une peine de quatre ans ferme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Nad

04.05.2020 à 22:50

C est qui ENCORE ce clown ?! Encore un raté de notre société en manque de reconnaissance?

David Leen

04.05.2020 à 22:37

J aime bien ça musique, Si c est vrai c pas cool pour lui . 4 ans de prison alors que en Suisse ça serai plutôt 120.- d amende avec sursis