Monnaie virtuelle: Le FBI n'arrive pas à monnayer les bitcoins
Actualisé

Monnaie virtuelleLe FBI n'arrive pas à monnayer les bitcoins

Le service américain a mis la main sur le porte-monnaie virtuel du patron déchu de Silk Road. Mais il n'a toujours pas l'accès à l'argent numérique qui s'y trouve crypté.

par
laf

Le FBI a constaté à ses dépens que la saisie d'une devise décentralisée anonyme peer to peer (P2P) était plus délicate qu'elle n'y paraissait. A la suite du démantèlement du portail Silk Road, l'eBay réservé aux produits illégaux, le service de renseignement américain n'a récupéré à ce jour que 26'000 bitcoins (environ 3,2 millions) de clients de la plateforme. Mais il tente toujours en vain de monnayer les 600'000 bitcoins (près de 80 millions) détenus par Ross Ulbricht, le fondateur déchu de la plateforme illégale.

Le bitcoin est une monnaie numérique basée sur une méthode de cryptographie similaire à celle utilisée pour protéger des courriels confidentiels. En raison de sa nature décentralisée, la monnaie ne repose donc pas sur un organisme centralisé pour traiter les paiements. Ainsi, pour sortir un bitcoin d'un «porte-monnaie» et le dépenser, faut-il encore posséder son mot de passe, ou clé privée, pour délivrer le nom du fichier numérique qui contient l'information cryptée nécessaire.

5% des bitcoins en circulation

Selon le magazine Forbes, les enquêteurs du FBI buteraient encore sur cet obstacle. «La fortune personnelle équivalente à 80 millions d'Ulbricht était conservée séparément et cryptée», a expliqué le FBI. Cette somme représente un peu plus de 5% de tous les bitcoins en circulation.

Si le FBI n'est pas en mesure de transférer cet argent, il est quand même en possession du fichier de porte-monnaie qui suffit à empêcher son utilisation future. C'est comme si le FBI avait récupéré le coffre-fort appartenant à un suspect sans connaître la combinaison secrète pour l'ouvrir.

Vous souhaitez en savoir davantage sur le bitcoin? Regardez cette vidéo. Le sous-titrage en français est disponible.

Ton opinion