Football – Champions League: Le FC Bâle assoit son autorité à Moscou
Actualisé

Football – Champions LeagueLe FC Bâle assoit son autorité à Moscou

La qualification pour les 8es de finale de la Champions League n'a plus rien d'un mirage pour les Bâlois qui se sont imposés 0-2 chez le CSKA Moscou.

Le coach Raphaël Wicky à l'interview.

Ce FCB est bluffant. Et pas uniquement parce qu'après avoir laminé Benfica (5-0) il est allé s'imposé à Moscou (ce qui n'est de loin pas donné à tout le monde). Non, c'est par son approche de cette rencontre cruciale - de ces rencontres qui colorent l'ensemble d'une campagne - que le champion de Suisse mérite les louanges.

S'il avait saupoudré d'une bonne dose de folie sa prestation contre les Lisboètes, Bâle a cette fois-ci misé sur le contrôle qui, d'habitude, reste l'apanage des grands. Les Rhénans ont traversé les 90 minutes avec une forme de sérénité dont on se demande bien quand même, compte tenu des trois premiers mois de compétition cette saison, où ils ont pu aller la chercher.

L'incarnation de ce tour de force est Taulant Xhaka - Eder Balanta a aussi droit à des félicitations -, buteur à la 29e sur une percée conclue par une frappe croisée. L'international albanais avait semble-t-il troqué ses atours d'excité de service pour une panoplie de patron au milieu de terrain. Et sa première mi-temps a été admirable de maîtrise.

CSKA - Bâle (0-1)

T. Xhaka

Xhaka a du reste fait une seconde fois la différence, à la 52e, en glissant le ballon à Albian Ajeti, lequel a cru inscrire le 2-0. Un but annulé de manière incompréhensible par l'arbitre néerlandais Björn Kuipers, car l'avant-centre du FCB n'était ni hors-jeu et n'a commis aucune faute.

Entré à l'heure de jeu pour Ajeti, Dimitri Oberlin a fait reparler de lui mais que ce fut laborieux! Le prometteur attaquant, homme du match contre Benfica, a d'abord galvaudé deux immenses occasions avant d'enfin mettre les siens à l'abri à la 90e au cours d'une fin de partie qui a vu un Kevin Bua faire une entrée très remarquée.

Dimitri Oberlin après la victoire à Moscou

Le FC Bâle a cueilli un précieux succès dans la capitale russe face au CSKA, dans la phase de poules de la Champions League. L'attaquant a marqué le 2e but.

Le FC Bâle avait la classe mercredi, une classe froide, sérieuse, disciplinée, mais la classe tout de même. Jamais le CSKA, tombeur des Young Boys en barrage de cette Champions League, n'a véritablement pu dicter sa loi ou, au moins, un peu de son jeu. Les Bâlois n'ont vraiment tremblé qu'à une seule reprise, à la 76e, sur une tête juste au-dessus de Mario Fernandes dans un but déserté par un Tomas Vaclik mal sorti.

L'autre excellente nouvelle pour Raphaël Wicky et son équipe est venue de Lisbonne, où Benfica, face à Manchester United, a enchaîné une troisième défaite (1-0). La réalisation de Rashford vaut de l'or pour le FCB: les Portugais se retrouvent relégués à six points, avec comme prochaine échéance un déplacement à Old Trafford.

L'affaire ressemble donc de plus en plus à un duel entre Bâle et le CSKA pour la place de dauphin de ManU, qui n'a toutefois pas encore assuré sa victoire dans ce groupe. Un résultat positif le 31 octobre au Parc Saint-Jacques contre les Russes, même un match nul, dégagerait l'horizon des Rhénans jusqu'à laisser apparaître les 8es de finale.

CSKA Moscou - Bâle 0-2 (0-1)

27 996 spectateurs. Arbitre: Kuipers (NED). Buts: 29e Xhaka 0-1. 90e Oberlin 0-2.

CSKA Moscou: Akinfeev; Vasin, Ignashevich (46e Nacho), A. Berezutski; Mario Fernandes, Golovin, Wernbloom, Milanov (70e Kuchaev), Schennikov; Zhamaletdinov (77e Chalov), Vitinho.

Bâle: Vaclik; Akanji, Suchy, Balanta; Lang, Xhaka, Zuffi, Petretta; Steffen (87e Bua), Elyounoussi (93e Fransson); Ajeti (61e Oberlin).

Notes: le CSKA sans notamment Dzagoev (blessé), Bâle sans van Wolfswinkel (blessé). 52e but d'Ajeti annulé pour hors-jeu. Avertissement: 73e Nacho.

(20 minutes/ats)

Résultats: CSKA Moscou - Bâle 0-2 (0-1). Benfica - Manchester United 0-1 (0-0).

Classement: 1. Manchester United 9. 2. Bâle 6. 3. CSKA Moscou 3. 4. Benfica 0.

Ton opinion