Actualisé 12.12.2019 à 19:56

Europa League

La bonne pioche qui a propulsé Bâle en tête

Arthur Cabral a encore été un élément moteur du club bâlois, qui a terminé premier de sa poule d'Europa League.

de
RCA

C'est un peu l'exception qui confirme la règle… Arthur Cabral est arrivé à Bâle la veille de la fermeture du mercato d'été, lorsque les clubs commencent à paniquer de ne pas réussir à acheter l'élément qui leur fera réussir une saison déjà bien entamée. Les Rhénans, eux, fort de leur réseau en Amérique du Sud, ont alors déniché en prêt cet attaquant brésilien de 21 ans et ne le regrettent surtout pas. Il a déjà marqué 7 fois en Super League, une fois en Europe et a encore une fois été décisif jeudi soir.

Le joueur sous contrat avec Palmeiras jusqu'en 2023 a été le détonateur, lors de la victoire 2-0 des hommes de Marcel Kohler, face à Trabzonspor. Il a d'abord tenté une frappe dès la 3e, qui est allée se perdre dans les cieux bâlois. A la 22e, c'est sa tête, sur corner, qui a permis à Widmer de marquer le seul but du match. Une réussite synonyme de 1re place dans ce groupe C de «C3», permettant au FC Bâle d'éviter un 3e de la phase de poules de Champions League, lors du tirage qui aura lieu lundi à Nyon.

Heureusement pour le club de St-Jacques, il est au bénéfice d'une option d'achat sur ce costaud buteur de 1m86. Nul doute que celle-ci sera levée rapidement, car son talent n'est pas passé inaperçu depuis son arrivée en Suisse. Stocker, lui, a assuré le succès de sa troupe à la 72e.

Le coefficient UEFA de la Suisse a eu le sourire, jeudi, au terme des matches du début de soirée. Lugano jouait pour beurre en Ukraine, dans le groupe B, mais y a tout de même arraché un point (1-1). Le Dynamo Kiev a égalisé à la 90e.

Saka mais pas Xhaka

Dans la même poule que le club tessinois, le Malmö FF est allé s'imposer à Copenhague (0-1) lors du sulfureux derby local et a passé la rampe en compagnie du club danois.

L'Eintracht Francfort avec Djibril Sow a connu quelques sueurs froides et perdu face à Guimaraes (2-3), dans le groupe F, mais a fini par se qualifier au côté d'Arsenal. Les Gunners l'étaient déjà, mais sont tout de même allés remonter le Standard Liège de 2-0 à 2-2 en trois minutes grâce à Lacazette et Saka. Xhaka, lui, n'était pas du voyage.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!