Coupe de Suisse: Le FC Bâle s'impose face au FC Zurich
Actualisé

Coupe de SuisseLe FC Bâle s'impose face au FC Zurich

Et de seize! En s'imposant 1-0 au Letzigrund contre le FC Zurich en quart de finale de la Coupe de Suisse, le FC Bâle a remporté une seizième victoire consécutive dans la compétition.

Le double tenant du titre a fait la différence sur un penalty litigieux transformé par Huggel au cours d'une véritable partie d'échecs.

La décision de Cyril Zimmermann de siffler penalty pour Bâle à la 66e fera à n'en pas douter couler beaucoup d'encre. Si le contact entre Stahel et Streller ne semble pas contestable, l'avant-centre international était clairement en position de hors-jeu au départ de l'action. Héros du titre conquis dans le fameux match du Parc St-Jacques le 13 mai 2006 en centrant pour Filipescu, le latéral zurichois gardera cette fois-ci un souvenir bien moins réjouissant de ce duel au sommet.

En terme de niveau de jeu, les deux formations ne firent pas mentir l'affiche. Bien que très pauvre en occasions de but durant plus d'une heure, la rencontre n'en fut pas ennuyeuse pour autant. Seulement, lorsque les meilleurs équipes du pays s'affrontent, le risque existe qu'elles se neutralisent.

Ce fut exactement le scénario joué au Letzigrund. Dans leurs presque immuables 4-2-3-1 et 4-1-4-1 respectifs, Zurich et Bâle évoluèrent si justement tactiquement qu'il était ô combien compliqué de déséquilibrer le bloc adverse, notamment en raison des rendements de Huggel et Ergic côté rhénan, et d'Aegerter et Tico sur le front zurichois. Des hommes qui connaissent le métier.

Bâle, dont la dernière défaite en Coupe remonte au 18 décembre 2005 contre... le FCZ, demeure la bête noire de l'entraîneur neuchâtelois depuis sa prise de fonctions à Zurich. L'ancien mentor des M21 ne s'est jamais imposé en huit confrontations face aux Rhénans (3 nuls et 5 défaites). Pire encore, dans ses duels avec Christian Gross, il n'a remporté l'enjeu qu'une seule fois, en 1995 alors à la tête de Servette (contre GC), en quatorze tentatives. Challandes regrettera ainsi longtemps le tir sur le poteau de Nikci, seul face à Sommer à la 23e.

Pour tous les résultats (ats)

Ton opinion