Actualisé 20.02.2008 à 21:36

Le FC Bâle sera en quête d'exploit face au Sporting

Le FC Bâle tentera d'écrire l'une des plus belles pages de son
histoire européenne ce soir contre le Sporting Portugal en seizièmes de finale de la Coupe UEFA.

Battu 2-0 à Lisbonne la semaine dernière, le leader de la Super League devra réussir un petit miracle pour parvenir à ses fins. «Notre situation est compliquée, reconnaît Christian Gross. Mais nous avons notre chance.» Dans un stade qui ne sera pas plein – moins de 16 000 billets ont été vendus jusqu'à hier –, le FC Bâle devra sortir le grand jeu, comme le 28 août 2002, lorsqu'il s'était ouvert la porte de la Champions League en battant 2-0 le Celtic Glasgow. «La situation est comparable, souligne le coach rhénan. Mais j'ai peur qu'il nous manque, au final, ce fameux but à l'extérieur que nous avions pu inscrire à Glasgow.»

Mercredi dernier au Stade Jose Alvalade, les Rhénans ont été très loin du compte en phase offensive. Pour le match retour, Gross devra toujours composer sans ses deux meilleurs buteurs, Streller et Chipperfield, qui sont blessés. Le gardien Costanzo et le défenseur Nakata seront également absents. Le retour de Zanni, dont l'absence sur le flanc droit de la défense avait été cruellement ressentie à Lisbonne, ne doit pas masquer la réalité: le FCB n'aborde pas ce match retour avec ses meilleures armes. (si)

Zurich jouera pour l’honneur

Battu 3-1 au Letzigrund à l’aller, le FC Zurich ne jouera que pour l’honneur à Hambourg. Le champion de Suisse n’a plus rien à gagner dans cette Coupe de l’UEFA. Il peut toutefois faire bonne figure face à une équipe hanséatique qui aura surtout en tête son choc de dimanche en Bundesliga à Munich contre le Bayern. L’entraîneur hambourgeois, Huub Stevens, fera très certainement tourner son effectif contre le FCZ.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!