Espagne: Le FC Barcelone est en fin de cycle
Actualisé

EspagneLe FC Barcelone est en fin de cycle

Le club espagnol traverse une vraie crise. Il peut sauver les apparences, mercredi soir, en finale de Coupe du Roi contre le Real Madrid.

par
Robin Carrel
Après un début de saison canon à la tête du Barça, Gerardo Martino ne trouve plus la clé.

Après un début de saison canon à la tête du Barça, Gerardo Martino ne trouve plus la clé.

En 2014, le Barça s'est déjà incliné à cinq reprises en match officiel. Inimaginable, pour une équipe qui plane sur l'Espagne et l'Europe depuis plus de cinq ans et qui n'avait perdu que deux fois entre août et décembre 2013. S'il sont toujours capables d'instants collectifs de toute beauté, Iniesta, Messi, Xavi et compagnie ont aussi des «trous d'air», qui permettent aux plus modestes d'espérer leur poser des problèmes, à l'image du succès de Grenade (1-0), ce week-end.

Le départ de Pep Guardiola a sans doute été le premier élément déclencheur. Tito Vilanova avait par la suite plus ou moins réussi à perpétuer la tradition de beau jeu ainsi que les bons résultats de l'équipe catalane, mais un cancer des glandes salivaires l'a contraint à passer la main. Cette saison, l'Argentin Gerardo Martino a pris un départ canon. Depuis quelques mois toutefois, il ne trouve plus la solution.

Coulisses déstabilisantes

Un départ de l'entraîneur argentin en fin de saison est d'ores et déjà évoqué. L'ancien coach des Newell's Old Boys avait pourtant amené son club au titre honorifique de champion d'hiver avec un bilan record de 50 points (16 victoires, deux nuls et une défaite). Mieux: le Barça avait réussi le meilleur début de championnat de son histoire en gagnant ses sept premiers matches. Que s'est-il passé depuis, pour que le jeu du FC Barcelone, désormais une marque de fabrique que tous ont essayé de copier, se délite à ce point?

Les premiers éléments déstabilisants sont arrivés des coulisses. Non seulement Neymar n'a pas vraiment trouvé sa place sur le front de l'attaque barcelonaise, mais en plus, son transfert du Santos FC a bouleversé l'organigramme du club. Le président Sandro Rosell a été contraint à la démission au mois de janvier, en raison de soupçons d'abus de biens sociaux lors de l'arrivée du Brésilien. Pour ne rien arranger, ces dernières semaines, le club a été privé de la possibilité d'enrôler de nouveaux joueurs pour un an par la FIFA pour infraction à la réglementation sur le transfert des mineurs.

Cadres vieillissants

Xavi, Iniesta et Puyol sont des institutions de la maison Barça et parmi les principaux artisans des nombreux titres engrangés ces dernières années. Mais le premier et le troisième n'ont plus les jambes de leurs vingt ans et même plus tout à fait celles de leur trente piges. Xavi est toujours le maestro, mais il ne peut plus, à 34 ans, jouer deux fois par semaine au plus haut niveau. Il n'a marqué que cinq fois cette année et doit être ménagé. Puyol était le patron, derrière, pendant de longues années. Mais le défenseur central espagnol est trop souvent blessé et n'a joué que six fois lors de l'exercice 2013-2014. Il quittera la Catalogne cet été.

Mais la grosse inconnue vient de la star Lionel Messi. L'Argentin a tellement habitué son club à compiler des statistiques stratosphériques que ses coéquipiers se sont sans doute trop reposés sur lui par habitude. La «Pulga» a scoré 33 fois en 33 parties cette saison, mais il ne réussit plus à faire la différence comme auparavant. Son manque de discipline tactique déséquilibre sa formation et Gerardo Martino n'arrive pas à trouver la bonne formule pour la faire cohabiter efficacement avec Neymar.

Dans ces conditions, la partie de mercredi soir face au Real madrid (à suivre en direct sur le site de 20 minutes) s'annonce pleine d'enseignements. Le FC Barcelone a été éliminé par l'Atlético Madrid en Champions League et compte quatre longueurs de retard sur les «Colchoneros» en Liga, à cinq journées de la fin. Pour une fois, la Coupe du Roi est ainsi devenue un véritable objectif. A votre avis, cela suffira à «sauver» la saison du Barça?

Ton opinion