Actualisé 08.02.2020 à 20:07

Football - Super League

Sion repart bredouille de la capitale

Les Valaisans, qui ont vu sortir Johan Djourou dès la 13e minute, se sont inclinés 1-0 contre Young Boys samedi soir.

de
Florian Vaney, Berne
Le Sédunois Kasami (à gauche) en duel avec Martins. Ce sera finalement Martins et YB qui auront le dernier mot.

Le Sédunois Kasami (à gauche) en duel avec Martins. Ce sera finalement Martins et YB qui auront le dernier mot.

Keystone/Alessandro Della Valle

Le déplacement du FC Sion au Stade de Suisse proposait trois questions intéressantes du point du vue valaisan. La première était de savoir si Anton Mitryushkin constitue toujours une option valable pour garder la cage sédunoise. À l'occasion de son 24e anniversaire, le portier russe a en effet eu droit à sa première titularisation de l'année pour remplacer Kevin Fickentscher, touché le week-end dernier contre Zurich. Alors? Le Sibérien n'a strictement rien pu sur le but inscrit par Young Boys. Pour le reste, il a plutôt bien rempli son contrat.

Deuxième interrogation, le cas Johan Djourou. Le Genevois aurait difficilement pu vivre une pire première titularisation en Super League. Celle-ci n'aura duré que douze petites minutes.

Visiblement touché sur un duel avec Jean-Pierre Nsamé quelques minutes plus tôt, l'ex-international a très vite été rattrapé par sa fragilité physique. Le faire commencer sur le synthétique du Wankdorf avait tout d'un sérieux pari, que Ricardo Dionisio était presque obligé de tenter en l'absence de Xavier Kouassi. Un pari largement perdu.

Troisième question? Ce FC Sion qui restait sur trois mi-temps encourageantes était-il en mesure de chatouiller le double champion en titre? Impossible d'être catégorique ici, même si la soirée a été assez compliquée pour les visiteurs. Les cinq premières minutes se sont voulues convaincantes, avec notamment ce retourné acrobatique tenté dès la 45e seconde par Patrick. Puis l'ouverture du score signée Jean-Pierre Nsame, tombée à la 10e minute déjà, a fait mal.

Contrairement à son déplacement à Thoune et à une bonne partie de la rencontre face à Zurich, les Sédunois ont cette fois-ci copieusement été dominés. Ce qui n'a rien d'un crime lorsque l'adversaire se nomme Young Boys, mais qui a le mérite de rappeler que Sion a encore du chemin à parcourir pour faire oublier son très fade premier tour. Reste que, même si cela aurait été plutôt bien payé, Sion aurait pu rentrer aux vestiaires à la mi-temps sur un score nul, Patrick s'étant en effet procuré pas moins de quatre occasions, soit l'ensemble des possibilités dont ont disposé les Valaisans avant le thé. La plus grosse? Assurément celle de la 35e, lorsque le Brésilien s'est retrouvé seul face à David von Ballmoos et a, il faut bien le dire, un peu paniqué sur ce coup-là.

Les Sédunois se sont offert le droit d'y croire en seconde période en restant au contact au tableau d'affichage. Mais cela n'a pas pour autant signifié que Bastien Toma et ses coéquipiers se sont véritablement retrouvés en position de combler leur retard, mis à part peut-être dans les cinq dernières minutes du temps réglmentaire. Score final, 1-0. Il faudra attendre au moins une saison de plus pour que le FC Sion regoûte aux joies de la victoire dans la capitale.

Young Boys - Sion 1-0 (1-0)

Stade de Suisse, 24125 spectateurs.

Arbitre: Adrien Jaccottet.

But: 10e Nsame 1-0.

Young Boys: Von Ballmoos; Janko, Lustenberger, Lefort, Garcia; Spielmann (75e Sierro), Aebischer, Martins, Fassnacht (90e Mambimbi); Nsame (80e Hoarau), Ngamaleu. Entraîneur: Gerardo Seoane.

Sion: Mitryushkin; Maceiras, Djourou (13e Bamert), Adbellaoui, Facchinetti; Kasami, Toma, Grgic, Lenjani; Stojilkovic (55e Doumbia), Patrick (75e Song). Entraîneur: Ricardo Dionisio.

Avertissements: Toma (31e, antijeu), Nsame (31e, antisportivité), Martins (41e, jeu dur), Facchinetti (76e, jeu dur), Ngamaleu (77e, simulation), Maceiras (86e, antijeu).

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!