Super League: Le FC Sion joue la première de ses finales vendredi soir
Actualisé

Super LeagueLe FC Sion joue la première de ses finales vendredi soir

Le FC Lucerne accueille les Valaisans, vendredi soir (20h30). Le vainqueur aura une grande chance d'accéder à l'Europa League.

par
Tim Guillemin
Didier Tholot espère une victoire de son équipe vendredi soir, ainsi quun coup de main... du FC Bâle

Didier Tholot espère une victoire de son équipe vendredi soir, ainsi quun coup de main... du FC Bâle

«C'est pour disputer ce genre de matches que l'on fait du foot! L'équipe en est consciente et je sens les gars très sereins, très concentrés.» Didier Tholot s'attend à une rude bataille, vendredi soir à la Swissporarena de Lucerne, pour la dernière ­journée de Super League. Les deux équipes ont en effet encore une réelle chance d'accéder à la cinquième place, laquelle sera qualificative pour l'Europa League... si Sion s'incline en finale de la Coupe de Suisse face à Bâle dimanche prochain! «Il s'agit de la première de nos deux finales», ­estime l'entraîneur du club ­valaisan.

Le vainqueur de la confrontation entre Lucerne et Sion devrait en effet passer devant Saint-Gall, pour autant que les Brodeurs ne s'imposent pas à Bâle, voire y obtiennent un match nul qui arrangerait Sion. «On va déjà jouer notre match, sans se soucier de ce que fait Saint-Gall. Je ne vais pas me renseigner pendant notre partie, on verra bien à la fin», promet Tholot. Croit-il à une victoire saint-galloise? «Elle serait étonnante, sincèrement. Bâle va vouloir faire la fête devant son public, je les vois mal s'incliner. Mais de nouveau, je préfère me concentrer sur mon équipe.»

Lui qui était arrivé avec la mission d'assurer le maintien du club valaisan dispose désormais de deux possibilités d'accrocher l'Europe. Son bilan sera quoi qu'il arrive satisfaisant, mais il a l'occasion de le rendre bon ce soir, et ­exceptionnel dimanche prochain. On a une petite idée de l'adjectif qu'il préfère.

Servette ne laisse toujours rien filtrer

C'est sûr, le SFC ne montera pas en Super League. La question est désormais de savoir s'il pourra continuer à jouer en 2e division et, pour l'heure, la réponse est négative. La Swiss Football League communiquera lundi sur sa décision d'accorder ou non la licence en deuxième et dernière instance au club «grenat». Si le FC Le Mont et Chiasso, également concernés, communiquent leur optimisme, le club genevois reste désespérément silencieux. Au point que tout le monde, aujourd'hui, redoute une relégation administrative en Promotion League, voire une faillite.

Bienne tremble pour l'inauguration du stade

Dernier de Challenge League, le FC Bienne doit absolument s'imposer samedi à Schaffhouse et espérer un faux-pas de Wil face à Lausanne, ou de Chiasso sur le terrain du Mont. Sinon? Eh bien, les Seelandais seront tout simplement relégués en Promotion League, catégorie de jeu dans ­laquelle ils seraient contraints d'inaugurer leur toute nouvelle Tissot Arena. Une relégation pourrait s'apparenter à une catastrophe pour les Biennois, qui ont déjà changé deux fois d'entraîneur cette saison. A noter qu'ils seraient sauvés si Servette, Le Mont ou Chiasso n'obtenaient pas leur licence en ­deuxième instance...

Ton opinion