Allemagne: Le FDP pourrait reprendre les négociations
Actualisé

AllemagneLe FDP pourrait reprendre les négociations

L'Allemagne était toujours dans l'impasse mercredi pour la formation d'une majorité. Les libéraux pourraient reprendre les discussions.

1 / 62
Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)

Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)

AFP
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)

Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)

AFP
L'Allemagne doit cesser de donner des leçons budgétaires aux autres pays européens. C'est le credo défendu par le futur ministre allemand des finances Olaf Scholz (photo) dans une interview publiée samedi. (10 février 2018)

L'Allemagne doit cesser de donner des leçons budgétaires aux autres pays européens. C'est le credo défendu par le futur ministre allemand des finances Olaf Scholz (photo) dans une interview publiée samedi. (10 février 2018)

Keystone

Le chef du parti libéral allemand FDP a exclu mercredi de reprendre les discussions sur la formation d'une coalition avec les conservateurs et les écologistes. Il juge «impossible d'imaginer une coopération avec les Verts au niveau fédéral dans un avenir prévisible».

Christian Lindner l'a affirmé dans un entretien au magazine Der Spiegel. Le dirigeant du FDP a par ailleurs déclaré à la Frankfurter Allgemeine Zeitung que cela n'aurait aucun sens de reprendre les discussions «dans cet environnement politique et avec les mêmes propositions politiques».

Le FDP a annoncé ce week-end la rupture des discussions sur la formation d'une coalition «Jamaïque» en évoquant des divergences irréconciliables avec la CDU-CSU et les Verts. La secrétaire générale du parti Nicola Beer avait pourtant évoqué dans la matinée une possible reprise des discussions à condition que CDU et Verts présentent un «ensemble (de propositions) entièrement neuf».

«S'il était réellement possible de bâtir une république moderne dans les prochaines années, nous serions les derniers à refuser de discuter», avait-elle dit à la chaîne de télévision n-tv. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion