Actualisé 12.08.2008 à 11:50

Le festival Open Air de Gampel sous haute surveillance

Sécurité, protection de la jeunesse, prévention et répression sont au centre des préoccupations policières à la veille de l'ouverture du festival Open Air de Gampel (VS).

Plus de 80 000 personnes sont attendues pour le rendez-vous rock haut-valaisan.

Le concept de sécurité a été revu et adapté sur la base des constatations faites les années précédentes, indique la police valaisanne. Une vigilance particulière sera apportée à la consommation d'alcool par les jeunes.

Les organisateurs jouent le jeu. Ils ont publié une série de recommandations à l'intention des parents. Elles concernent en priorité la consommation d'alcool qui sera interdite aux jeunes de moins de 16 ans. Elles abordent aussi d'autres questions comme la consommation de drogue ou la sexualité.

Contrôles systématiques

La police a mis en place un système de contrôle des débits de boisson. Le personnel des stands sera testé régulièrement par la Ligue Valaisanne contre les Toxicomanies (LVT). Il devra s'assurer de l'âge des clients avant de vendre des boissons alcoolisée.

La police assurera une présence marquée sur tous les accès routiers à la manifestation. Des contrôles d'alcool systématiques ont été planifiés et la police se montrera stricte en matière de stupéfiants pour éviter des incidents graves comme lors des précédentes éditions.

Que du rock

Ces mesures ne font pas ombrage à la qualité de la programmation. La 23e édition qui débute jeudi et déroule ses fastes jusqu'à dimanche est résolument rock. Elle mêle des groupes confirmés, des anciens du festival et quelques découvertes.

Le nord donne le ton avec plusieurs groupes scandinaves. Les rockeurs suédois de The Hives constituent une des têtes d'affiche d'ouverture avec le quatuor Die Fantastischen Vier, précurseurs du hip-hop allemand.

La clôture est aussi attribuée à un groupe de rock suédois: Mando Diao. Le public aura eu l'opportunité dans l'intervalle de vibrer aux sonorités du groupe de métal symphonique finlandais Nightwish.

Quelques découvertes

Côté découverte, les organisateurs proposent Flogging Molly, un groupe californien qui marie folk irlandais et punk. Les Espagnols de The Locos font aussi dans le punk mais avec une influence marquée de ska. Quant au chanteur canadien Justin Nozuka il apportera sa touche de romantisme.

Les habitués du festival se nomment Züri West, Sandee ou encore Sina, chanteuse haut-valaisanne dont la cote reste au plus haut à Gampel. D'autres compositions helvétiques ont leur place comme chaque année au festival à l'image de Favez, Deep Trip ou Coal.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!