Publié

Genève Le FIFDH aura lieu en 2021 quoi qu’il arrive

Le Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève se tiendra du 5 au 14 mars 2021. Les organisateurs veulent maintenir l’événement coûte que coûte en s’adaptant à la situation sanitaire.

«Cette 19ème édition questionnera les nouvelles formes d’engagement collectif et de création», a expliqué Isabelle Gattiker, directrice générale du festival.

«Cette 19ème édition questionnera les nouvelles formes d’engagement collectif et de création», a expliqué Isabelle Gattiker, directrice générale du festival.

Facebook FIFDH

«Un festival par tous les temps», même en période de Covid. C’est le message délivré par les organisateurs du Festival du film et forum international (FIFDH) sur les droits humains de Genève, qui ont décidé de maintenir l’événement coûte que coûte. Un an exactement après le début de la pandémie, la manifestation se tiendra ainsi du 5 au 14 mars 2021, et ce, quel que soit le contexte sanitaire. «Annuler aurait signifié renoncer et contrevenir aux valeurs défendues par le Festival. Le débat n’a jamais été aussi essentiel. Alors que les libertés individuelles reculent, la mise en avant des droits humains est fondamentale», a précisé Boris Mabillard, responsable des débats du FIFDH, lundi dans un communiqué.

Le FIFDH a dévoilé l’affiche de sa 19ème édition lundi qui donnera la parole aux activistes de terrain. «Cette 19ème édition questionnera les nouvelles formes d’engagement collectif et de création qui partout émergent.(…)», explique Isabelle Gattiker, directrice générale du festival. Même si paradoxalement, les organisateurs ignorent encore la forme que prendra l’événement: «Si les circonstances nous empêchent de nous rencontrer, nous imaginerons d’autres façons d’être ensemble; nous développerons des canaux numériques, sonores ou écrits pour faire résonner la voix des activistes et porter haut les couleurs du cinéma engagé.»

Alain Berset comme invité

Parmi les invités de cette édition, le conseiller fédéral chargé de la santé, Alain Berset, viendra discuter des mesures pour endiguer la pandémie à l’aune des libertés fondamentales. Angela Davis, l’icône de la lutte pour les droits civiques, et Barbara Hendricks, la marraine du FIFDH, reviendront sur le racisme aux Etats-Unis. Ai Weiwei présentera Coronation, un documentaire tourné clandestinement à Wuhan, en Chine, au cœur de l’épidémie. Le programme complet de cette édition sera dévoilé dans son intégralité lors d’une conférence de presse en ligne le mardi 23 février prochain.

(comm/lhu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
49 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Willy-m

12.01.2021 à 16:58

Enfin une ouverture, excellente nouvelle, merci.

Baloo Laloo

12.01.2021 à 12:39

La nouvelle année n'a en rien atténué nos amis les frustrés et autres malades de la vie. On pourrait croire que certain aimeraient vivre dans une dictature ou la seule présence culturelle se limiterait à des défilés militaires...

ganache

12.01.2021 à 12:06

Les *droits humains* que font tous ces "blablateurs"??? Brasser de l'air 😕 pourquoi ne s'occupent ils pas des vrais problèmes des *humains*qui sont massacrés dans le monde entier 🤔