César: Illusions perdues en tête des nominations
Publié

César 2022Le film «Illusions perdues» en tête des nominations

L’adaptation du roman de Balzac signée Xavier Giannoli, est en tête des nominations pour les César, qui seront décernés le 25 février 2022.

Benjamin Voisin, qui campe Lucien de Rubempré dans «Illusions perdues», est nommé dans la catégorie Meilleur espoir masculin.

Benjamin Voisin, qui campe Lucien de Rubempré dans «Illusions perdues», est nommé dans la catégorie Meilleur espoir masculin.

Gaumont

Le film «Illusions perdues», qui a attiré 850’000 spectateurs en salles malgré la pandémie, fait la course nettement en tête, avec quinze nominations, dont celle de Meilleur film et de Meilleure réalisation, selon la liste publiée le 26 janvier 2022. Son acteur principal, Benjamin Voisin, qui a adoré le tournage dans d’anciens châteaux, est nommé dans la catégorie Meilleur espoir masculin, où il concourrait déjà en 2021 pour «Été 85» de François Ozon.

Derrière cette adaptation du grand roman balzacien sur l’émergence de la presse et de ses dérives, à la fois classique et très contemporaine par les thèmes qu’elle aborde, les membres de l’Académie ont placé l’opéra-rock «Annette» de Leos Carax (onze nominations), qui vaut notamment une nomination comme Meilleur acteur à l’Américain Adam Driver. Pour fermer ce trio de tête, «Aline», le biopic de Valérie Lemercier consacré à Céline Dion, dans lequel cette grande fan de la star québécoise donne le meilleur d’elle-même, décroche dix nominations, dont logiquement celle de Meilleure actrice.

Qui succédera à «Adieu les Cons»?

Outre les trois films placés en tête, les membres de l’Académie ont plébiscité «BAC Nord» de Cédric Jimenez, sur les dérives policières dans les quartiers nord de Marseille, «L’événement» d’Audrey Diwan, sur l’avortement, qui a décroché le Lion d’or à Venise, «la Fracture» de Catherine Corsini sur la France des «Gilets jaunes» ainsi que «Onona, 10’000 nuits dans la jungle» d’Arthur Harari. En 2021, c’est «Adieu les Cons» d’Albert Dupontel, qui a été sacré dans la catégorie reine du Meilleur film.

Du côté de la Meilleure réalisation, décernée une seule fois dans l’histoire des César à une réalisatrice, l’Académie a retenu quatre hommes, Leos Carax, Cédric Jimenez, Xavier Giannoli et Arthur Harari, et trois femmes, Valérie Lemercier, Audrey Diwan et Julia Ducournau, qui a décroché la Palme d’or à Cannes pour «Titane».

Les 4363 professionnels du cinéma, membres de l’Académie, ont désormais un mois pour voter et départager ces films, dans 24 catégories, avant la cérémonie du 25 février 2022.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires