Chauffard d’un nouveau type - Le fils à papa nargue la loi avec ses Tesla
Publié

Chauffard d’un nouveau typeLe fils à papa nargue la loi avec ses Tesla

Un disciple d’Elon Musk s’obstine à s’asseoir à l’arrière en se laissant conduire par le pilote automatique.

La police californienne a pris Param Sharma en flagrant délit deux fois en deux jours à bord d’une Tesla. Entre-temps, on lui avait pourtant confisqué sa berline et fait faire un tour par une cellule de prison. Cela n’a pas suffi à convaincre Param Sharma de rentrer dans le rang.

Sous les yeux d’une caméra d’une chaîne de la Fox, il a encore récidivé sur la route, assis à l’arrière d’une Tesla rouge flambant neuve. Il a déclaré s’y sentir «plus en sécurité» que sur les places avant. «Elon Musk sait vraiment ce qu’il fait», a-t-il argumenté, prenant à témoin le fantasque fondateur de la marque américaine et sa technologie de conduite autonome.

«Elon Musk sait vraiment ce qu’il fait»

Param Sharma, interrogé sur la chaîne KTVU.

L’achat d’une nouvelle voiture reste anecdotique pour Param Sharma. Connu de­puis le lycée avec son pseudo @goldcollarlavish sur Instagram, l’Indo-Américain a rappelé qu’il était «très riche» et qu’il avait «de l’argent illi­mité à dépenser pour Tesla».

Param Sharma n’a cependant pas fini de rendre des comptes à la justice: une audience est d’ores et déjà prévue au mois de juillet. Selon la loi californienne, il doit toujours y avoir quelqu’un derrière le volant lors de l’activation des fonctions de pilotage automatique. Un récent accident mortel impliquant une Tesla est d’ailleurs toujours sous enquête à ce sujet.

Ton opinion

65 commentaires