Chine: Le fils d'un général mis en examen pour viol
Actualisé

ChineLe fils d'un général mis en examen pour viol

Le fils d'un haut-gradé de l'armée a été mis en examen avec quatre autres personnes pour viol en réunion, dans une affaire qui avait déclenché de vives réactions sur l'internet ces derniers mois.

Le général Li Shuangjiang et son fils Li Tianyi.

Le général Li Shuangjiang et son fils Li Tianyi.

Li Tianyi, âgé de 17 ans, «figure parmi les cinq personnes soupçonnées d'avoir violé en réunion une femme dans une chambre d'hôtel» en février, a rapporté tard lundi l'agence de presse Chine Nouvelle, citant un procureur du district de Pékin. Le père de l'adolescent, le général Li Shuangjiang, est doyen du département de la musique de l'Académie des arts de l'Armée populaire de libération (APL) et connu pour son interprétation de chansons patriotiques.

Li Tianyi avait déjà fait parler de lui en 2011: alors âgé de 15 ans, le garçon, qui roulait à Pékin dans un coupé BMW, avait frappé un couple qui lui aurait barré le passage, sous les yeux de leur enfant. Le général Li avait présenté ses excuses pour l'attitude de son fils, qui avait été envoyé pour un an en maison de correction.

L'incident avait suscité l'indignation des internautes chinois, qui y voyaient une nouvelle illustration des comportements de certains enfants de privilégiés, sûrs de leur impunité en raison de la fortune ou de la position sociale de leurs parents. Un cas similaire était devenu une affaire nationale en 2010: conduisant en état d'ébriété, le fils d'un haut responsable policier local avait écrasé deux étudiantes sur un campus de la province du Hebei (nord), en tuant une.

Il avait ensuite tenté de s'enfuir en faisant valoir qui était son père, avant d'être finalement interpellé et condamné à six ans de prison. La phrase qu'il avait prononcé après l'accident, «Attaquez moi en justice si vous l'osez! Mon père est Li Gang!», a depuis fait florès sur l'internet. (afp)

Ton opinion