Agression à Genève: Le fils du diplomate revient sur sa version
Actualisé

Agression à GenèveLe fils du diplomate revient sur sa version

Le mystère continue de s'épaissir autour de l'agression du fils de diplomate à Genève. Au lieu de dix, il aurait été attaqué par seulement trois personnes. Et il était très alcoolisé.

par
dmz

Le quotidien «Le Matin» explique vendredi que le fils du diplomate agressé à la mi-juillet a revu sa version des faits lors d'une audition à la police genevoise.

Au lieu de la dizaine d'agresseurs du début, le chiffre est descendu à trois. De plus, selon des sources policières, le jeune homme de 20 ans était trop ivre pour se rappeler ce qu'il faisait cette nuit-là (15 au 16 juillet) sur le pont de l'Ile. Allait-il acheter de la drogue? Il ne saurait le dire.

Ce qui est sûr, c'est qu'il y a bien eu une agression, mais les raisons exactes restent très obscures. Et rien ne vient contredire non plus la thèse d'un acte gratuit.

A l'ONU, on suit l'affaire de près, mais on laisse travailler la police genevoise, tout en appelant à la prudence. Un courriel interne a d'ailleurs été diffusé à tous les collaborateurs pour prévenir de ce cas et appeler à la prudence, surtout de nuit.

Micheline Calmy-Rey et Isabel Rochat, la conseillère d'Etat en charge de la sécurité doivent se rencontrer le 12 septembre prochain pour débattre de l'insécurité à Genève. Un thème qui fait la une de l'actualité ces deniers jours.

Ton opinion