Ukraine: Le fils du président double sa fortune en un an

Actualisé

UkraineLe fils du président double sa fortune en un an

Oleksandre Ianoukovitch, aîné des fils du président ukrainien, a vu sa fortune progresser en douze mois.

Le fils aîné du président ukrainien Viktor Ianoukovitch a doublé sa fortune à près de 200 millions de dollars en un an, selon le classement des personnes les plus riches du pays établi par le magazine ukrainien Focus à paraître vendredi.

Agé de 39 ans, Oleksandre Ianoukovitch, fondateur du groupe Maco (BTP et secteur bancaire), «a réussi à doubler sa fortune à 196 millions de dollars» (153 millions d'euros), précise Focus sur son site.

Dentiste de formation et longtemps inconnu du grand public, Olexandre Ianoukovitch a fait son entrée dans le club des plus fortunés de l'ex-république soviétique après l'arrivée de son père à la tête de l'Etat en 2010.

Plusieurs médias indépendants ont estimé sa fortune à une centaine de millions de dollars en 2011 et 2012.

Silence face à la presse

En février, le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) avait évalué la totalité des actifs de Maco à 1,7 milliards de hryvnias (environ 200 millions de dollars ou 156 millions d'euros).

Selon Focus, le propriétaire du groupe SCM Rinat Akhmetov, un proche du président propriétaire du groupe SCM (énergie, finance, télécoms, immobilier), reste l'homme le plus riche du pays avec 17 milliards de dollars (13 milliards d'euros), loin devant les deux suivants, Igor Kolomoïski et Guennadi Bogolioubov, cofondateurs du groupe Privat (métallurgie, secteur bancaire) qui possèdent chacun 3,65 milliards de dollars (2,85 milliards d'euros), selon la même source.

Olexandre Ianoukovitch, qui pointe à la 76e place du classement et n'a jamais parlé à la presse, est considéré comme un personnage central du puissant clan politico-financier bâti autour du chef de l'État et baptisé «la Famille». Plusieurs hommes présentés comme les proches d'Olexandre occupent des postes clés au gouvernement.

«Roi du charbon»

Le journal suisse «Le Matin» avait qualifié en janvier Olexandre Ianoukovitch de «roi du charbon» affirmant qu'il en vendait «pour des millions de dollars chaque mois» via une société installée «en toute discrétion» à Genève.

Alors que la fortune de son fils soulève des soupçons de corruption dans la presse, le président a éludé une question sur le sujet lors d'une conférence de presse début mars.

«Vous avez la possibilité de lui poser cette question personnellement», avait-il répondu. «Il est habitué à travailler beaucoup. La principale chose que je lui demande est de tout faire de façon transparente car les médias le surveillent à la loupe», avait ajouté le chef de l'État. (afp)

Ton opinion