Actualisé 28.01.2009 à 12:07

AVS

Le financement de l'AVS assuré jusqu'en 2017

La crise économique qui frappe aujourd'hui pèsera plus lourdement qu'imaginé sur les recettes de l'AVS.

Selon les scénarios, les ressources actuelles ne suffiront plus à assurer le financement du 1er pilier à partir de 2017 au plus tard.

Ces constatations ressortent d'un rapport adopté mercredi par le Conseil fédéral en réponse à un postulat du conseiller national Louis Schelbert (Verts/LU). Ce dernier s'interrogeait sur la différence entre les prévisions publiées en février 2000 et le niveau du fonds AVS à la fin 2006, bien plus élevé que prévu à l'époque.

Cette situation n'appelle pas pour autant à l'optimisme, selon les services de Pascal Couchepin. Et de faire valoir qu'il ne s'agissait que de projections et qu'il est ardu de prédire l'évolution économique, dont dépendent fortement les recettes. D'où la nécessité d'adapter régulièrement les données de base.

Ainsi, la crise en cours aura pour effet que les recettes de l'AVS dès 2009 seront plus basses qu'on ne l'admettait jusqu'ici, avertit le gouvernement. «Les calculs prospectifs les plus récents étaient à cet égard trop optimistes.»

Par ailleurs, les nouveaux calculs corroborent pour l'essentiel l'affirmation selon laquelle le financement de l'AVS n'est pas assuré à moyen ni à long terme avec les sources de recettes actuelles. D'après un scénario moyennement pessimiste, il faut s'attendre à de grosses difficultés dès 2013. Celles-ci débuteraient en 2017 avec le scénario optimiste. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!