Actualisé

Alimentation Le foie gras résiste à la crise

Les ventes de foie gras ont progressé en 2011 malgré la crise, grâce à une légère augmentation des volumes vendus en grande distribution mais surtout grâce à une hausse des prix.

Sur l'ensemble de l'année, les ventes ont progressé de 1,1% en volume et de 4,8% en valeur, a précisé mardi le comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog) qui cite le cabinet Symphony Iri.

Pour le Cifog «il s'agit d'un résultat particulièrement positif (...) compte tenu de la baisse des dépenses de consommation des ménages en 2011». Cette baisse est estimée par l'Insee à -0,5% en moyenne annuelle et à -0,7% en volume sur le seul mois de décembre.

La filière rappelle que depuis 2010, elle fait face à «un niveau très élevé» des coûts de production (alimentation animale, énergie, emballages, transports) qui pèsent «très lourdement» sur le foie gras et qui, «pour l'instant, n'ont été que très partiellement répercutés au consommateur».

Les professionnels vont devoir aussi faire des investissements, de l'ordre de 108 millions d'euros d'ici le 31 décembre 2015, «pour la mise aux nouvelles normes européennes des élevages de canards gras».

Le Cifog «alerte donc les partenaires de la filière et les distributeurs sur la nécessaire répercussion de ces coûts sur le prix de vente des différents produits des palmipèdes gras» (magrets, cuisses, foies gras crus et transformés).

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!