Actualisé 07.04.2006 à 11:16

Le fol espoir de Bâle avant la descente aux enfers

La victoire historique était au bout des crampons, et pourtant...

En Coupe de l'UEFA, cela fait vingt-huit ans qu'un club suisse, Grasshopper à l'époque, n'avait plus atteint le stade des demi-finales. Depuis le 2-0 à domicile il y a une semaine, on pensait que les Rhénans n'avaient qu'à assurer. Et ils y ont cru jusqu'à la 90e minute et un 4-1 fatal.

Le FC Bâle avait eu pourtant le bonheur d'ouvrir le score à la 22e par Eduardo !

Mais réduits à dix après l'expulsion de Majstorovic, le «patron» de leur défense, les Champions de Suisse ont logiquement cédé dans le dernier quart d'heure. A l'instant de la sortie du Suédois, Middlesborough ne menait que 2-1 et n'avait donc fait que la moitié du chemin. Mais Hasselbaink trompait Zuberbühler à la 79e avant que Maccarone n'anéantisse les espoirs rhénan.

Comme à Brême l'été dernier où la porte de la Ligue des Champions s'était brutalement refermée pour le FCB, Pascal Zuberbühler endosse une certaine part de responsabilité dans cet échec. Le portier de l'équipe nationale n'est pas tout à fait «blanc» sur deux derniers buts anglais.

L'introduction de Jimmy Floyd Hasselbaink comme troisième attaquant traduisait bien les desseins de Steve McLaren pour la seconde période: jouer le tout pour le tout. Et cette tactique s'est averé payante pour les Anglais. Le miracle s'est bien produit et les Anglais pourront bien défier le Steaua Bucarest à la fin du mois en demi-finale. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!