États-Unis: Le fondateur de Viber interpellé par la police
Actualisé

États-UnisLe fondateur de Viber interpellé par la police

Talmon Marco a subi un contrôle des forces de l'ordre pour avoir utilisé sa propre application de téléphonie par Internet à bord d'un avion.

par
man

Talmon Marco ne s'attendait pas un tel accueil en descendant de l'avion à l'aéroport new-yorkais de La Guardia. Parti de la Nouvelle-Orléans sur un vol de la compagnie Delta, le fondateur de Viber a en effet été interpellé par la police pour avoir utilisé sa propre application de VoIP et d'envoi de messages gratuits durant le vol, en utilisant la connexion Wi-Fi disponible dans l'appareil.

«@Delta @DeltaAssist je suis sur un vol Delta, essayant d'utiliser Viber, les membres de l'équipage disent que la VoIP est bannie par la FAA (ndlr. Federal Aviation Administration) pour des raisons de sécurité (ce qui n'est pas vrai)», a-t-il notamment publié sur son compte Twitter durant le vol. Comme il l'écrit, l'agence gouvernementale américaine n'émet en effet aucune règle concernant l'utilisation sur les vols civils d'applications VoIP, comme Skype ou Viber, mais la compagnie aérienne peut demander à ce qu'elles ne soient pas utilisées pour préserver la tranquillité des passagers.

Voxtrot au Mobile World Congress 2012

«Les policiers ont rempli un rapport et m'ont laissé aller», a raconté Talmon Marco. «Il m'a fallu plusieurs minutes avant de pouvoir leur expliquer que j'utilisais un "appareil électronique autorisé" à moins de 10'000 pieds d'altitude en mode avion et sur leur propre service...»

Finalement, les forces de l'ordre l'ont rassuré en estimant qu'il n'y avait aucun problème.

Quelques heures plus tôt, le CEO de Viber avait annoncé la disponibilité de son application sous BlackBerry Beta et Windows Phone 7. Le service, lancé il y a 17 mois, compte plus de 69 millions d'utilisateurs sous iOS et Android.

Ton opinion