Actualisé 04.08.2009 à 16:28

BundesligaLe foot allemand aussi touché par la crise

Pour la première fois depuis cinq ans, les clubs allemands de 1re et 2e divisions tablent sur une dégradation de leur situation financière en raison de la crise économique.

C'est ce que rapporte le cabinet de conseil Ernst & Young dans son étude annuelle sur la Bundesliga, publiée mardi.

L'étude réalisée après consultation de 34 des 36 clubs de 1re et 2e divisions révèle que 35% des présidents s'attendent à enregistrer des pertes en 2009, contre 7% en 2008.

Quelque 56% des responsables de club interrogés s'attendent à ce que la situation financière du Championnat d'Allemagne se dégrade durant la saison à venir, alors que les 44% restants espèrent qu'elle restera inchangée.

La raison de ce pessimisme réside dans la baisse attendue des activités de sponsoring des grandes entreprises en matière de partenariat (maillot, nom de stade) et locations de loges VIP.

«Les supporters vont continuer d'aller au stade et assurent ainsi des recettes stables», soulignent toutefois les auteurs de cette étude.

«Le record de spectateurs établi la saison dernière et la lutte indécise pour le titre de champion font de la Bundesliga un marché globalement intéressant pour les annonceurs», poursuivent les experts d'Ernst & Young.

L'optimisme prévaut donc à moyen terme pour les 76% des présidents ou responsables financiers consultés qui s'attendent à une progression de leurs recettes dans les cinq années à venir.

Selon les présidents de Bundesliga, le Championnat d'Angleterre sera celui qui souffrira le plus de la crise économique, tandis que le Championnat de France devrait être le moins touché.

«L'impact limité de la crise sur les finances des clubs allemands tient au fait qu'ils ne sont pas aussi endettés que les clubs anglais par exemple», relève l'étude.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!