Actualisé 25.03.2008 à 22:32

Le foot ne fait pas recette

L'Euro n'est pas synonyme de jackpot. Le chercheur de l'Université de Lausanne, Claudio Sfreddo, appelle à la prudence dans L'Uniscope.

La Suisse se portant bien au niveau économique, les personnes qui profiteront de l'Euro devront renoncer à d'autres tâches. Alors que dans des situations économiques difficiles, des chômeurs en auraient profité. Autre facteur relativisant les retombées de l'événement, la baisse de la productivité. En 2006 en Allemagne, les heures non rattrapées par les employés ont représenté 0,4% du PIB. En Suisse, cela représenterait 1,8 milliard de francs, alors que l'Office fédéral des sports table sur un chiffre d'affaires de 1,1 à 1,5 milliard.

(cpa/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!