Ballon rond: Le football serait dangereux pour le cerveau
Actualisé

Ballon rondLe football serait dangereux pour le cerveau

La pratique de certains sports pourrait être nuisible à la santé. Des spécialistes tirent la sonnette d'alarme.

par
cst
Plus légers aujourd'hui qu'hier, les ballons peuvent atteindre des vitesses allant jusqu'à 55 km/heure lors des matches.

Plus légers aujourd'hui qu'hier, les ballons peuvent atteindre des vitesses allant jusqu'à 55 km/heure lors des matches.

Une récente étude relayée par Slate et menée par l'université de Yeshiva de New York pointe du doigt les effets du ballon rond sur la tête des joueurs de football. Selon celle-ci, la pratique des têtes serait à l'origine de nombreuses lésions cérébrales et pourrait même –dans certains cas- avoir des issues fatales. Michael Lipton, directeur de la recherche, a analysé les images cérébrales de plus de 32 footballeurs amateurs et a constaté des similitudes avec les patients souffrant de commotions cérébrales. Ces observations ne concernent que les joueurs les plus assidus ; ceux qui pratiquent en moyenne plus de mille têtes par année. En 2002, le footballeur anglais Jeff Astle est décédé à l'âge de 59 ans d'une encéphalopathie chronique. Le médecin légiste responsable de son autopsie a estimé que la répétition des têtes avec de lourds ballons en cuir était responsable de sa disparition prématurée.

Depuis quelques années, les professionnels de la santé se penchent sur les impacts négatifs du sport sur la santé des athlètes et des plus jeunes pratiquants. L'Académie américaine des pédiatres recommande de limiter la pratique du football chez les enfants tant que la coordination des membres supérieurs et du cou n'est pas pleinement acquise. Le football est un des sports les plus populaires au monde. On estime le nombre de ses adeptes à plus de 260 millions à travers le globe.

Ton opinion