Bienne: nouveaux coups de feu: Le forcené se joue encore de la police
Actualisé

Bienne: nouveaux coups de feuLe forcené se joue encore de la police

Peter Kneubühl est réapparu dans son quartier durant la nuit pour tirer à nouveau contre la police, avant de, une fois encore, parvenir à prendre la fuite.

par
amu/tde/ats/ap

«Le forcené est revenu, des cris et des coups de feu ont été entendus durant la nuit. Depuis, un hélicoptère survole de nouveau la ville, équipé d'une caméra infrarouge», a déclaré un témoin tôt ce matin.

L'homme qui tient la police en état d'alerte depuis mercredi matin à Bienne est revenu sur les lieux durant la nuit et a tiré plusieurs coups de feu en direction des forces de l'ordre qui ont aussi fait usage de leur arme. Personne n'a été blessé.

L'homme âgé de 67 ans a réussi une nouvelle fois à prendre la fuite. Après cet épisode, le dispositif policier a été renforcé, indiquait ce matin la police cantonale bernoise.

Indices contradictoires

Toutefois, des indices tendaient à montrer que le forcené avait peut-être été intercepté. Le blocagge du quartier a été levé vers 7h20 et les troupes d'élite ont quitté les lieux. Il n'y a plus beaucoup de policiers dans le quartier et les habitants peuvent à nouveau se déplacer librement. Mais surtout, la maison de Peter Kneubühl est occupée depuis ce matin par des photographes de la police, une camionnette de menuisiers est stationnée devant les lieux (voir photo), a constaté un journaliste de 20 Minuten Online sur place. Ceci laissait donc penser que le forcené avait enfin été intercepté. Mais la police dément et précise que l'homme est toujours en fuite. «Notre dispositif évolue au fil des évènements, cela peut donner l'impression qu'il y a moins de monde sur place ou que tout est fini, mais ce n'est pas le cas, nous cherchons toujours le fuyard», explique un porte-parole.

Vaste chasse à l'homme

La police a lancé jeudi une vaste chasse à l'homme pour capturer le forcené qui s'était retranché dans sa maison mercredi. Il avait réussi à prendre la fuite après avoir grièvement blessé un policier, malgré une forte présence des forces de l'ordre.

Plus d'une centaine d'agents sillonnent les rues de la ville de Bienne. Ce fait divers a suscité une très vive émotion non seulement dans le quartier des Tilleuls mais également dans le reste de la ville.

Appel au calme et hotline

La police a demandé à la population de rester prudente et de garder son calme. Elle a mis sur pied une hotline au 031.634.34.34 qui permet aux personnes qui auraient observé quelque chose de s'annoncer. La police a aussi donné l'identité du sexagénaire et plusieurs précisions. Il s'agit d'un homme de près de deux mètres, avec une barbe blanche de trois jours et portant des lunettes. Elle a également produit une photo vieillie à partir d'un cliché de l'homme pris dans les années 80 (voir photo).

Le sexagénaire avait déjà tiré sur un policier dans la nuit de mercredi à jeudi, le blessant grièvement. Le bras de fer a commencé mercredi (avant-hier) lorsque l'homme de 67 ans s'est barricadé chez lui alors que la police intervenait suite à une décision du tribunal civil de vendre sa maison aux enchères. Des visites devaient avoir lieu dans l'après-midi.

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Le fil des événements Une habitante du quartier des Tilleuls à Bienne entend des portes claquer devant chez elle. Elle apperçoit plusieurs policiers armés autour de la maison du forcené. Elle entend ensuite une vitre se briser ainsi qu'une déflagration qui aurait été provoquée par un fumigène. D'autres voisins font état d'un coup de feu. Peu après, une partie du quartier est évacuée. D'heure en heure, La présence policière se renforce. Pompiers, ambulances, protection civile sont sur place. Ils y passeront la nuit. Le forcené sort de chez lui et tire plusieurs coups de feu. Des personnes contactent 20 minutes et évoquent la fuite du forcené. La police ne confirme pas mais étend son dispositif. Un Super Puma qui survolait le quartier quitte les lieux L'école du quartier est fermée. Des élèves sont cantonnés dans la salle de gym. La police bernoise confirme qu'un policier a été grièvement blessé par balle durant la nuit. Il a été hospitalisé. La mère d'un élève cantonné dans la salle de gym de l’école du quartier nous signale que les jeunes ont pu quitter les lieux. Des lecteurs nous signalent une forte présence policière en de nombreux endroits de la ville, y compris hors du quartier concerné. Des policiers, accompagnés d'un chien, partent dans une forêt voisine. La police confirme enfin que le forcené est en fuite, probablement armé, et se lance à sa recherche. Le fuyard réapparait près de son domicile et tir à nouveau sur les forces de l'ordre, avant de s'échapper. (20 minutes online)

Ton opinion