Actualisé 27.07.2011 à 18:10

ChimieLe franc fort pèse sur les comptes de Lonza

Lonza a vu son bénéfice diminuer en raison de l'appréciation du franc.

Lonza souffre du franc fort.

Lonza souffre du franc fort.

Lonza a souffert de l'appréciation du franc au premier semestre. Le fabricant de substances chimiques et biotechnologiques a vu son bénéfice net reculer de plus d'un quart (-28,1%) à 97 millions de francs.

Son chiffre d'affaires a lui diminué de 8,3% sur un an pour s'inscrire à 1,19 milliard. Exprimées en monnaies locales, ces deux références affichent toutefois des taux d'évolution respectifs de - 2,2% et de 4,8%, a indiqué mercredi le groupe basé à Bâle.

Le franc fort a également pénalisé la performance au niveau opérationnel, précise la société dont le principal site de production se trouve à Viège (VS). Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a reculé de 21,4% à 136 millions de francs, mais augmenté de 4,6% à taux de change constants.

Le patron du groupe, Stefan Borgas, s'est félicité de la croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel en monnaies locales. Elle «démontre la force de notre entreprise», a-t- il déclaré, cité dans le communiqué. Lonza estime ainsi avoir réalisé un «solide» semestre.

Travailler plus

Pour autant, le groupe n'entend pas rester passif face au franc suisse qui prend l'ascenseur. Il a introduit des hausses temporaires du temps de travail sur ses sites de Viège et de Bâle. Les 2760 employés concernés travailleront en moyenne deux heures supplémentaires par semaine en gardant le même salaire.

Lonza souligne dans son communiqué qu'il s'agit d'une mesure à court terme. Sur le moyen et le long terme, le groupe entend réagir en améliorant sa productivité et en adaptant son portefeuille de produits.

Il note par ailleurs que ces mesures sont d'autant plus nécessaires que la hausse des prix des matières premières se poursuit et que l'autorisation des nouveaux produits par les autorités de régulation reste imprévisible.

Confiance et rachat prometteur

Pour ce qui est des perspectives, Lonza ne livre pas d'anticipations chiffrées. Le fabricant de substances chimiques se dit toutefois «confiant» que ses domaines d'activité traditionnels continueront leur croissance à taux de change constants.

«La reprise de Arch se poursuit selon le calendrier et devrait être finalisée cette année encore», a en outre indiqué Stefan Borgas. Lonza avait annoncé début juillet le rachat de l'américain Arch Chemicals pour 1,4 milliard de dollars, soit 1,25 milliard de francs.

Arch Chemicals est spécialisé dans les biocides, substances destinées à détruire, repousser ou rendre inoffensifs des organismes nuisibles. Il a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de dollars, avec environ 3000 employés sur 23 sites.

L'action Lonza a tout de même évolué positivement à la Bourse suisse: elle était la seule de l'indice Swiss Market Index (SMI) à clôturer dans le vert. Le titre a fini en hausse de 0,8% à 68,65 francs.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!