Publié

année 2020 «vraiment horrible»Le Fribourgeois Kinstaar arrête définitivement «Fortnite»

Véritable star au sein de la scène compétitive du battle royale d’Epic Games, le membre de Solary raccroche clavier et souris, usé par le comportement des joueurs et le harcèlement sur les réseaux sociaux.

par
lgb
Le Fribourgeois Kinstaar met un terme à sa carrière professionnelle sur «Fortnite»

Le Fribourgeois Kinstaar met un terme à sa carrière professionnelle sur «Fortnite»

DR

C’est une page qui se tourne. Après avoir fait partie durant plus de deux ans et demi des meilleurs joueurs mondiaux de «Fortnite», le Fribourgeois Kinstaar arrête définitivement la compétition sur le battle royale d’Epic Games. Le membre de la structure française Solary a officialisé la nouvelle lundi soir dans un message sur Twitter, revenant sur les raisons qui l’ont poussé à s’éloigner définitivement du jeu et de sa scène e-sport.

«Tweets provocateurs et racistes»

Kinstaar, Huynh Duong Huynh de son vrai nom, évoque ainsi le dédain d’Epic Games envers les pros, laissés «des mois sans nouvelles», ainsi que le comportement toxique de certains joueurs pour justifier sa décision. «Rien n’a changé, la méta du jeu est horrible, l’égo surdimensionné des joueurs de 15 ans toujours aussi présent», écrit Kinstaar.

Le jeune joueur de 20 ans pointe également du doigt le harcèlement dont il a fait l’objet sur les réseaux sociaux de la part d’une «fausse» communauté, avec des «tweets provocateurs et racistes». Il évoque aussi une année 2020 «vraiment horrible» au niveau personnel et professionnel, qui a eu comme impact un manque de motivation. Mi-septembre, Kinstaar avait notamment été violemment agressé à Tours par un groupe de sept personnes, et avait annoncé peu après son absence des Fortnite Champion Series en trio.

Double qualification en Coupe du monde

Le membre de Solary souligne néanmoins toutes les «connaissances, les voyages» que le jeu lui a apporté. Véritable prodige de la scène francophone de «Fortnite», Kinstaar aura notamment vécu la folie d’une double qualification en Coupe du monde en 2019, à New York, ainsi que l’effervescence de nombreux tournois européens et mondiaux. Le Fribourgeois lorgne désormais vers d’autres horizons vidéoludiques.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!