Actualisé 04.04.2008 à 14:11

Le frigo rétrécit et investit salles de bains et salons

Ces appareils sont d'abord destinés aux cosmétiques.

«Avec l'arrivée de produits de beauté de plus en plus sophistiqués, composés de matières actives à conserver au froid, de plus en plus de femmes s'équipent de petits réfrigérateurs qu'elles installent là où elles se maquillent», confie au Journal du Dimanche Patrick Petit, patron de Ned.

Cette PME française commercialise à 400 euros (629 fr.) le Silencio DS Beauté, un petit réfrigérateur d'une capacité de 23 litres. Ses clayettes amovibles s'adaptent aux flacons et aux pots de petite taille.

Ces microfrigos se nichent désormais dans la salle de bain ou dans la chambre à coucher. Avec une porte en verre, l'objet en jette. Il s'en vend plus de 20 000 par an en France.

En fait, tout type de petit frigo convient à des cosmétiques à conserver au frais. A condition toutefois de le régler au minimum, car ces produits ne doivent pas geler.

Certains profitent de ces microfrigos pour en installer un dans leur salon afin de servir un vin rafraîchissant. Des microcaves pour six bouteilles coûtent 150 euros (236 fr.). Pour 20 à 30 euros (30 à 50 fr.), un modèle made in China branché sur la prise USB de votre ordinateur promet de rafraîchir une canette à la fois.

(gim)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!