Augmentation des prix: Le froid fait bondir le prix des fruits et légumes
Actualisé

Augmentation des prixLe froid fait bondir le prix des fruits et légumes

Les hausses atteindront 10% pour les agrumes et les légumes frais, et 5 à 10% pour les salades.

par
Joël Burri et Giuseppe Melillo

L'actuelle vague de froid perturbe l'arrachage des poireaux et des navets. Et les prix prennent l'ascenseur. En France, les prix des légumes frais ont doublé en une semaine, révèle le quotidien Le Figaro. Au-dessous de –1 à –2 degrés, il est en effet impossible d'arracher ces plantes en plein champ.

«En Suisse, les prix n'ont pas doublé, mais il y a bel et bien une augmentation de l'ordre de 10 à 20%, estime Pascal Toffel, de l'Union maraîchère. En cette saison, une grande partie de l'approvisionnement de notre pays provient de l'étranger. Nous sommes donc soumis aux fluctuations des prix sur le marché international.» En plus de l'augmentation des prix, certains légumes pourraient se faire rares. «Si la vague de froid continue en direction du sud de l'Europe, les prix pourraient encore augmenter», prévient Pascal Toffel.

«Nous nous fournissons surtout en Espagne et en Italie», confirme Karl Weisskopf, porte-parole de Coop. Mais le prix des agrumes – oranges, mandarines – pourrait augmenter de 10% en raison des problèmes de météo.» Chez Coop, les légumes frais – fenouil, brocolis et choux-fleurs – pourraient connaître une hausse de 10% également. En revanche, pour des raisons d'image, les produits bio devraient être épargnés par cette hausse. Tout comme les carottes et les pommes de terre qui, elles, ont déjà été récoltées.

De son côté, Migros reconnaît également de légères augmentations de prix pour les légumes frais. Mais les tarifs devraient retomber dès la fin des frimas en raison des lois du marché.

Ton opinion