Genève II: Le Front islamique syrien refuse de participer
Actualisé

Genève IILe Front islamique syrien refuse de participer

L'alliance de rebelles islamistes syriens a annoncé son refus de se rendre à la conférence sur la paix de Genève II.

Le Front islamique, puissante alliance de rebelles islamistes syriens, a annoncé dimanche son refus de participer à la conférence de paix de Genève II. Cette décision réduit d'avance la portée d'un quelconque compromis qui pourrait émerger de la réunion qui s'ouvre mercredi à Montreux (VD).

Terrain de l'héroïsme

L'avenir de la Syrie «se jouera sur le terrain de l'héroïsme, et sera signé par le sang sur les lignes de front, pas lors de conférences creuses à laquelle assisteront des individus qui ne représentent même pas eux-mêmes», a écrit dimanche sur Twitter Abou Omar, un des principaux dirigeants du Front islamique. Ce groupe représente une large part des rebelles engagés sur le terrain. Abou Omar réagissait à la décision de la Coalition nationale syrienne (CNS), représentative de l'opposition en exil, de participer à la conférence de Genève II. La CNS a également ajouté que trois composantes de l'insurrection souhaitaient également y être représentées. (ats)

Ton opinion