Montreux Jazz Festival: Le Funky Claude's fait un tabac
Actualisé

Montreux Jazz FestivalLe Funky Claude's fait un tabac

Le bar lounge, grande nouveauté de cette 46e édition, a trouvé son public grâce à ses afters endiablées.

par
David Maccabez

Le douillet Funky Claude's, inauguré en grande pompe au début du festival, tient ses promesses. «De nombreux artistes s'y sont succédé et certaines jams se sont prolongées jusqu'au petit matin», confie Mathieu Jaton, secré­taire général du Jazz.

Seul bémol, le prix des boissons y a été majoré d'un franc par rapport aux autres bars. «C'est normal, c'est comme ça dans tous les lieux d'after. La même politique de prix est pratiquée au Jazz Café», explique-t-il.

Le Funky Claude's

Ambiance cosy et feutrée, terrasse aménagée, le nouveau «bar des musiciens» est installé à l'entrée du Miles Davis Hall. Il accueille tous les jours dès 19h les spectateurs munis de bracelets ou de badges. S'il est un clin d'œil évident à Claude Nobs, fondateur du festival, il rappelle également le futur espace du même nom, qui ouvrira le 18 juillet 2012 au Montreux Jazz Café chez Harrods, à Londres.

Si le grand manitou du jazz n'a pas avoué avoir participé directement à la décoration du lieu, celui-ci a été aménagé «selon ses goûts et à son image». «Vous êtes assis sur l'ancien mobilier de l'Hôtel du Rhône à Genève», a lancé Claude Nobs lors de l'inauguration. «Si vous fouillez sous vos sièges, vous y trouverez des étiquettes griffées Hoffmann, Vienne. Ces fauteuils sont des œuvres d'art de la déco», a-t-il ajouté.

Ton opinion