Patrouille des glaciers: Le futur de la course dépend de l'armée

Actualisé

Patrouille des glaciersLe futur de la course dépend de l'armée

Tous les indicateurs sont au vert pour la Patrouille des Glaciers (PDG) 2012 mais la décision définitive quant à son lancement tombera au printemps prochain.

Le coût total d'une PDG s'élève à 6 millions de francs environ

Le coût total d'une PDG s'élève à 6 millions de francs environ

A plus long terme, l'avenir de la course militaire valaisanne dépendra des restrictions subies par l'armée.

«Le futur de la PDG est étroitement lié à celui de l'armée», a résumé le commandant de Corps Dominique Andrey, présent vendredi à Sion (VS) à l'occasion du rapport annuel de la PDG. Pour fonctionner, la course militaire nécessite une logistique solide et si celle-ci subissait des restrictions budgétaires, la PDG n'y survivrait pas.

Pour la PDG 2012, l'heure est à l'analyse: «Le détail de toutes les ressources nécessaires sera présenté d'ici mars 2011», a indiqué Dominique Andrey. Pour le commandant de corps, cette course est un exercice important pour les soldats, dont la mission pourrait être «d'exfiltrer par les hauts entre Zermatt et Verbier quelque 4000 personnes sans utiliser le réseau routier et avec une sécurité maximale».

Le coût total d'une PDG s'élève à 6 millions de francs environ, dont 3,5 millions couverts par l'armée. «Trois millions représentent les coûts d'un cours de répétition normal et 500'000 francs ceux découlant directement de la PDG, comme les transports aériens», tient à préciser le commandant de la course Ivo Burgener. Les plus de 2 millions de francs restants sont couverts par les sponsors et les inscriptions.

Parlementaires au créneau

Pour mémoire, l'avenir de la PDG a fait des vagues jusqu'à Berne en novembre dernier. Pas moins de 149 parlementaires de tous bords politiques se sont inquiétés de voir pâlir le soutien de l'armée et ont signé un postulat de Jacques Bourgeois (PLR/FR).

Le conseiller national demandait au Conseil fédéral d'établir un rapport prévoyant des mesures pour pérenniser la PDG avec une garantie à terme des moyens financiers de la Confédération. Le gouvernement a répondu ne voir actuellement aucun motif valable à rédiger ce rapport.

Pour la PDG 2012, l'accent sera à nouveau mis sur la Suisse alémanique. En 2010, l'impact a été modéré: sur les 1400 patrouilles, 125 étaient alémaniques. (ats)

Ton opinion