20.11.2020 à 19:32

CoronavirusLe G20 sollicité pour trouver 4,5 milliards de dollars

Des dirigeants ont adressé une lettre au G20 dans laquelle ils lui demandent de l’aide pour combler les 4,5 milliards de dollars dans le fonds de l’OMS.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et son président Tedros Adhanom Ghebreyesus doivent trouver 4,5 milliards de dollars. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et son président Tedros Adhanom Ghebreyesus doivent trouver 4,5 milliards de dollars.

KEYSTONE

Les pays du G20 doivent aider à combler un manque de 4,5 milliards de dollars dans le fonds de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour notamment distribuer des vaccins contre le coronavirus, exhortent des dirigeants dans une lettre consultée vendredi par l’AFP.

«Un engagement des leaders du G20 pour financer de façon conséquente le manque actuel de 4,5 milliards de dollars du (dispositif) ACT-Accelerator sauvera instantanément des vies», peut-on lire dans ce courrier daté du 16 novembre.

L’ACT-Accelerator est un dispositif de coopération internationale mis en place sous l’égide de l’OMS pour s’assurer que les pays développés ne monopoliseront pas les traitements, les tests et les vaccins contre le nouveau coronavirus.

Un tel engagement du G20 «permettra une stratégie de sortie de crises», ont ajouté les signataires de cette lettre adressée au roi Salmane d’Arabie saoudite, président du G20 cette année, en amont du sommet international virtuel accueilli par Ryad ce week-end.

Elle est signée par la Première ministre norvégienne Erna Solberg, le président sud-africain Cyril Ramaphosa, le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus et par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Les organisateurs du G20 à Ryad n’ont fait aucun commentaire dans l’immédiat.

«Les récentes percées sur les vaccins contre le Covid-19 offrent de l’espoir» mais elles doivent «toucher tout le monde», «ce qui veut dire que les vaccins soient traités comme un bien public», «accessible à tous», a souligné à New York devant des médias le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

«C’est le seul moyen d’arrêter la pandémie» et «la solidarité c’est la survie». Depuis sept mois, 10 milliards de dollars ont été investis pour développer des vaccins, des diagnostics, des thérapies. «Mais il manque 28 milliards, dont 4,2 milliards avant la fin de l’année», a-t-il souligné.

«Ces fonds sont fondamentaux pour l’industrialisation, l’acheminement et la fourniture des vaccins contre le Covid-19» et les «pays du G20 ont les moyens» de financement, a-t-il fait valoir.

En septembre, les Etats-Unis avaient estimé qu’ACT-Accelerator n’avait reçu que 3 des 38 milliards de dollars nécessaires pour financer deux milliards de doses de vaccins, 245 millions de traitements et 500 millions de tests d’ici fin 2021.

La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, a exhorté les pays du G20 «à supprimer» les restrictions commerciales mises en place ces dernières années, pour soutenir la reprise mondiale maintenant «qu’une solution médicale à la crise est en vue».

«L’économie mondiale est à un tournant critique», a-t-elle estimé dans une note de blog.

La pandémie a infecté plus de 55 millions de personnes et fait plus de 1,3 million de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi vendredi par l’AFP.

bur-ac-prh/tp

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!