Cyclisme: Le Galibier s'annonce chaud-bouillant
Actualisé

CyclismeLe Galibier s'annonce chaud-bouillant

Il n'y a pas que la canicule qui attend les coureurs, sur la 18e étape du Tour de France. A moins de 20 km de l'arrivée, le sommet du dernier col est déjà en fusion.

par
Sport-Center/rca

Les supporters néerlandais ne sont pas faits comme les autres. Régulièrement, des Euros aux Coupes du monde de foot, en passant par le Mondial féminin, ils déferlent en vagues dans les villes hôtes. Il n'est pas rare de les croiser aussi dans des parties de hockey sur gazon, de natation, on en passe et pas forcément des meilleurs.

Dans le cyclisme, ils ont leur virage réservé à jamais à l'Alpe d'Huez. N'essayez pas de vous y aventurer, vous pourriez vous y perdre! Et quand cette montée emblématique de la Grande Boucle ne figure pas au programme - comme cette année -, les Bataves doivent se recycler ailleurs. Ils ont choisi cette fois le Galibier, théâtre de la montée décisive de jeudi, juste avant la descente de 19 km en direction de Valloire, où sera jugée l'arrivée de cette 18e levée.

Autant dire que les supporters de Steven Kruijswijk et compagnie sont chauffés à blanc. Ou au rosé et ou au rouge. Pas loin du sommet, les fans néerlandais ont chanté toute la nuit, prenant comme prétexte le moindre véhicule qui avait la malchance de passer devant eux. Les pauvres ont eu droit à un accueil coloré et à des choix musicaux pour le moins douteux, mercredi soir déjà.

Espérons pour eux qu'ils arriveront encore à voir le leader de la Jumbo-Visma y briller en course. Car son sommet y offrira des bonifications de 8, 5 et 2 secondes pour les trois premiers coureurs qui y passeront. Des gains marginaux dont l'équipe Ineos est friande...

Ton opinion