Actualisé 15.11.2019 à 19:48

Pollution de la Mèbre (VD)Le garagiste est coupable, mais il n'ira pas en prison

En 2017, un Kosovar avait déversé 150 litres d'huile de vidange dans un regard d'égoûts d'eaux claires. L'affaire va lui coûter cher, mais pas sa liberté.

von
xfz

Si la pollution avait pu être largement contenue, plusieurs oiseaux avaient été souillés par l'huile de vidange.

Le Ministère public voulait l'envoyer derrière les barreaux. Finalement, la juge en a décidé autrement. Le Kosovar de 34 ans qui, en 2017, avait déversé 150 litres d'huile de vidange dans un regard d'égoûts d'eaux claires de son garage, polluant ainsi la Mèbre, s'en est tiré avec six mois de prison avec sursis. De plus, il devra payer la totalité des frais de justice, soit 12'000 francs, en marge des honoraires des avocats de la défense, soit 13'650 francs, indique «24 heures».

L'autre prévenu dans cette affaire, le patron d'une entreprise de nettoyage italien, a quant à lui été acquitté. Pour mémoire, selon le garagiste, c'est lui qui l'aurait incité à éliminer de la sorte l'huile de vidange. Et il l'aurait même menacé de le dénoncer aux autorités, car il était en situation de séjour illégal. Cependant, le dossier n'est peut-être pas totalement fermé. Le Kosovar pourrait théoriquement faire recours contre l'acquittement de l'Italien, afin de se partager les frais de justice et d'avocats. De plus, le nettoyeur se réserve la possibilité de déposer plainte contre le garagiste pour dénonciation calomnieuse.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!