Bus du Togo fusillé: Le gardien dans un état stable à Johannesburg
Actualisé

Bus du Togo fusilléLe gardien dans un état stable à Johannesburg

Le gardien togolais Kodjovi Le gardien togolais Kodjovi Obilalé, blessé par balles vendredi dans l'attaque contre le bus de son équipe dans l'enclave angolaise de Cabinda, a été hospitalisé samedi après-midi à Johannesburg, où il devait être rapidement opéré, selon le responsable de l'établissement.

«Il est conscient et dans un état stable», a déclaré le président du groupe médical privé qui détient la grande clinique de Milpark, Dr Richard Friedland, lors d'une conférence de presse.

Obilalé, 25 ans, «souffre de deux blessures par balles dans le bas du dos et dans l'abdomen», a précisé le responsable du groupe Netcare. Le gardien togolais subissait samedi soir des examens, dont un scan. "Nous envisageons de l'opérer très rapidement", a ajouté le Dr Friedland.

Des indépendantistes de la province de Cabinda ont mitraillé vendredi le convoi togolais qui venait d'arriver en Angola à deux jours du coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2010).

Le chargé de communication de l'équipe, Stanislas Ocloo, et son entraîneur adjoint Abalo Amelete, sont décédés dans la nuit des suites de leurs blessures, selon le porte-parole de la Confédération africaine de football (CAF) à Cabinda.

Un chauffeur de bus est également décédé lors de l'attaque, selon Kossi Agassa, le gardien titulaire du Onze togolais.

(afp)

Ton opinion