Hockey sur glace - Le gardien de Théo Rochette marque un but
Publié

Hockey sur glaceLe gardien de Théo Rochette marque un but

Dans un match de play-off de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec, le portier des Remparts a allumé la lampe.

par
Sport-Center
Le gardien Thomas Sigouin a été le héros du match gagné par les Remparts de Québec.

Le gardien Thomas Sigouin a été le héros du match gagné par les Remparts de Québec.

Remparts de Québec (archives)

Théo Rochette (19 ans) a contribué à la qualification des Remparts de Québec pour la deuxième phase des play-off de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ). Dans la nuit de vendredi à samedi, le joueur de centre vaudois a été crédité de trois assists dans l’acte III remporté 2-5 au Centre Marcel Dionne de Drummondville.

Les hockeyeurs de la vieille capitale ont balayé les Voltigeurs (3-0) dans la série au meilleur des cinq duels et ne connaissent pas encore l'identité de leur adversaire au stade suivant.

Mais, malgré son influence sur le jeu et sur le tableau d’affichage, l’ancien junior du Lausanne HC n’a pas été le héros de la partie.

La star a été son gardien Thomas Sigouin (20 ans). Pas seulement parce qu’il a été solide entre les poteaux (36 arrêts). Mais surtout parce qu’il a inscrit le quatrième but de la formation entraînée par l’ancien portier vedette Patrick Roy.

‹‹On avait deux buts d’écart, donc c’était le bon moment.››

Thomas Sigouin, gardien des Remparts de Québec

A la 56e minute, Sigouin a logé le puck dans un filet désert pour signer le 1-4 alors que le coach de Drummondville avait remplacé son gardien par un sixième joueur de champ.

«Depuis le début de la saison, je me dis que c’est sûr que je marque cette année, a expliqué le jeune homme aux grandes jambières après la rencontre. Je ne savais pas que ça allait arriver en séries. J’ai vu la rondelle arriver et j’ai essayé. On avait deux buts d’écart, donc c’était le bon moment. Je n’en avais pas parlé à Patrick (Roy) parce que d’après moi, il ne m’aurait pas suggéré de le faire. J’avais gardé ça pour moi, comme une petite surprise.»

‹‹Je suis un peu jaloux parce que je n’ai jamais été capable de marquer un but dans ma carrière.››

Patrick Roy, entraîneur des Remparts de Québec

«Il a été incroyable, a ajouté Roy. C’est un gars qui apporte beaucoup de confiance à l’équipe et sur qui on sait qu’on peut compter. Comme je lui ai dit sur la glace, je suis un peu jaloux parce que je n’ai jamais été capable de marquer un but dans ma carrière.»

Roy a cependant soulevé quatre Coupe Stanley avec le Canadien de Montréal et le Colorado Avalanche.

Ton opinion