Hockey sur glace: Le gardien du HC La Chaux-de-Fonds marque un but

Publié

Hockey sur glaceLe gardien du HC La Chaux-de-Fonds marque un but

Hugo Cerviño a été crédité de la quatrième réussite de son équipe samedi à Biasca, en plus de fêter un blanchissage (0-5).

par
Ruben Steiger
Hugo Cerviño, le gardien du HC La Chaux-de-Fonds, a réalisé un exploit rare samedi à Biasca.

Hugo Cerviño, le gardien du HC La Chaux-de-Fonds, a réalisé un exploit rare samedi à Biasca.

Pascal Muller/freshfocus

Samedi à Biasca, lors de la rencontre de Swiss League entre les Ticino Rockets et La Chaux-de-Fonds (0-5), le gardien neuchâtelois Hugo Cerviño a inscrit le quatrième but de son équipe au terme d’une scène gag. Il devient ainsi le premier à réaliser cet exploit depuis Urban Leimbacher sous le maillot d’Olten en 2010-2011.

À la 54e minute, les Tessinois avaient sorti leur portier afin de jouer à 6 contre 4. En zone offensive, un joueur de la formation dirigée par Eric Landry manque sa passe et le puck finit au fond de son propre goal. C’est lorsqu’il a fallu attribuer le but à un joueur des abeilles que le moment est devenu un peu lunaire.

«Personne ne savait qui était le dernier joueur de notre équipe à avoir touché le puck, même pas les arbitres, raconte Hugo Cerviño. Quand ils sont allés sur le banc pour demander à mes coéquipiers, ils ont tous confirmé que c’était moi alors que je n’avais même pas remarqué», rigole-t-il.

Évidemment, cette réussite était la première de sa carrière chez les adultes. «C’est spécial pour un gardien de marquer, mais j’aurais préféré le faire d’un beau tir depuis mon but, dans la cage vide. C’est un geste que j’ai déjà essayé chez les juniors, glisse le principal intéressé. La principale réjouissance de cette partie reste quand même la victoire et mon deuxième blanchissage en Swiss League.»

Une semaine de rêve

Cette soirée tessinoise est venue conclure une semaine de rêve pour le dernier rempart de 20 ans. Mardi, il a été appelé par Lausanne afin d’être le numéro 2 lors de la rencontre contre Kloten, en raison de la blessure de Tobias Stephan. «Puisque les deux clubs collaborent, je savais que cette situation pouvait se produire, explique-t-il. Je dois quand même admettre que j’ai eu un petit coup de pression en entrant sur la glace. Il y avait plus de monde qu’aux Mélèzes.»

Le Chaux-de-Fonnier a aussi pu prendre part à l’entraînement matinal et engranger de l’expérience. «Ça m’a permis de mesurer l’écart de niveau qu’il y avait entre les deux ligues. La vitesse de jeu et des tirs était totalement différente.»

Ton opinion

0 commentaires