Pétrole: Le genevois Addax Petroleum racheté par le chinois Sinopec
Actualisé

PétroleLe genevois Addax Petroleum racheté par le chinois Sinopec

Le géant chinois Sinopec a conclu un accord pour l'acquisition du groupe Addax Petroleum, établi à Genève mais coté à Toronto et Londres.

La transaction se monte à 8,27 milliards de dollars canadiens (7,77 milliards de francs).

Sinopec, premier producteur d'hydrocarbures de Chine, va payer 52,8 dollars canadiens par action, soit près de 16% de plus que le cours de clôture mardi à la Bourse de Toronto, a indiqué Addax dans un communiqué. Il s'agit du plus important rachat d'un groupe étranger par une société chinoise, notaient les médias canadiens.

Pékin doit encore donner son feu vert à la transaction. Si «toutes les autorisations requises» n'étaient pas obtenues d'ici au 24 août prochain, l'achat serait tout simplement annulé et Sinopec devrait verser 300 millions de dollars canadiens d'indemnités à Addax.

Afrique et Moyen-Orient

L'acquistion va permettre à Sinopec de diversifier ses sources d'approvisionnement, en s'alimentant en Afrique et au Moyen-Orient, régions où Addax est principalement implanté.

Sinopec et Addax Petroleum s'étaient entendus il y a deux ans pour réaliser en commun des opérations de forage de leurs deux blocs pétroliers offshore situés dans la zone de développement que se partagent Sao-Tomé-et-Principe et le Nigeria.

200 employés à Genève

Addax emploie 864 personnes à travers le monde, dont 326 au Nigeria, selon les données disponibles sur son site internet. La société a été créée en 1994 à Genève, ville dans laquelle elle compte 200 collaborateurs.

Active dans l'exploration et la production pétrolière et gazière, elle concentre ses activités opérationnelles en Afrique de l'Ouest et au Moyen-Orient, notamment en Irak. Alors que sa production était de 8800 barils par jour en 1998, elle atteint aujourd'hui 134'700 barils/jour. Addax est cotée à la Bourse de Toronto depuis 2006. (ats)

Ton opinion