Horlogerie: Le genevois Roger Dubuis supprime des emplois
Actualisé

HorlogerieLe genevois Roger Dubuis supprime des emplois

La Manufacture Roger Dubuis, basée à Genève, va supprimer «au maximum 70 postes de travail» sur quelque 435 d'ici au 25 mars.

Cette décision s'accompagne par la mise en place d'un plan social depuis fin février.

«Cette mesure va toucher tous les départements», a indiqué lundi à l'ATS Sylvie Rumo, directrice de la communication et du marketing, confirmant une information parue dans «L'Agefi». Le but est «de sauvegarder l'essentiel des emplois (...) et de stimuler toutes les activités de la marque à l'international», a-t-elle complété.

«Entre 2004 et 2006, la manufacture a connu une croissance trop rapide, investissant de manière surdimensionnée tant en ressources humaines qu'en infrastructures industrielles», relève l'entreprise dans un communiqué.

Les difficultés déjà rencontrées en 2007 se sont soldées par la cession au groupe Richemont du département micromécanique. Celui-ci est alors devenu la Manufacture genevoise de haute horlogerie (MGHM).

Seconde étape, en août 2008, Richemont a acquis 60% du capital de la Manufacture Roger Dubuis, lui «évitant le dépôt de bilan». L'intégralité du personnel et de l'outil de production ont pu être préservés jusqu'à ce début d'année 2009.

«Le recrutement de personnel au niveau des filiales pourra peut- être contrebalancer la perte d'effectif qui est mise en place actuellement», a conclu Mme Rumo.

(ats)

Ton opinion