Sion: Le «gérant» d'un camping joue le shérif avec la police
Actualisé

SionLe «gérant» d'un camping joue le shérif avec la police

Un salarié ivre mort s'est montré violent avec un client. Pas de chance, il est tombé sur un policier et a fini sa nuit au poste.

par
Francesco Brienza
La quiétude du camping a été perturbée durant le week-end de l'Ascension.

La quiétude du camping a été perturbée durant le week-end de l'Ascension.

TCS

C'est l'arroseur arrosé. Dans la nuit de samedi à dimanche, un employé du Camping TCS des Îles a voulu faire la police en engueulant des jeunes cyclistes, vers minuit. Les imprudents avaient eu le malheur de se trouver sur sa route, tandis qu'il «patrouillait», en état d'ébriété, au volant de sa voiturette électrique. Il aurait même manqué d'en reverser un. Manque de pot: le papa du rescapé était un gendarme neuchâtelois en congé. Ce dernier est tout de suite intervenu pour faire revenir le calme. «Apparemment, ce collaborateur joue régulièrement au shérif dans le camping, raconte Patrick, le (vrai) policier. Il a même prétendu être le gérant et pouvoir tous nous virer dans les 10 minutes!»

Après une bonne heure, face à l'impossibilité de raisonner l'agitateur et afin de pouvoir retourner au lit, le policier n'a pas eu le choix: il a dû faire appel à ses collègues. Eux non plus n'ont pas échappé aux insultes et aux menaces du «shérif» aviné. L'homme a donc été menotté et emmené au poste. «Sympa d'être en vacances et de se retrouver comme au boulot», sourit Patrick, qui souligne que c'est le premier souci qu'il a connu en dix ans de fréquentation des Îles. Raison pour laquelle il a renoncé à porter plainte.

Contacté, le TCS confirme la dispute et indique «qu'une fois que le déroulé des faits sera établi, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour éviter que de tels désagréments viennent perturber le séjour de nos hôtes à l'avenir».

Ton opinion