Mondial 2010: Le Ghana s'invite à la table des grands
Actualisé

Mondial 2010Le Ghana s'invite à la table des grands

Les Ghanéens se sont imposés en prolongations contre les Etats-Unis (2-1) en 8es de finale à Rustenburg. Ils joueront en quart contre l'Uruguay.

Les Black Stars portent maintenant tous les espoirs du continent dans ce Mondial sud-africain. (Photo: epa)

Les Black Stars portent maintenant tous les espoirs du continent dans ce Mondial sud-africain. (Photo: epa)

Pour sa deuxième Coupe du monde après 2006, le Ghana s'est hissé en quart de finale après avoir sorti les Etats-Unis après prolongations (2-1).

A Rustenburg, le but décisif est tombé à la 93e du pied gauche de Gyan, au terme d'une rencontre très ouverte qui aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre.

Les Black Stars, éliminées en 8es de finale par le Brésil il y a quatre ans, continueront donc de porter les espoirs du continent dans ce Mondial sud-africain. Vendredi, ils affronteront l'Uruguay au Soccer City de Johannesburg. Les Ghanéens doivent beaucoup dans ce succès à trois hommes: Kevin Prince Boateng, Asamoah Gyan et leur gardien Richard Kingson.

Puissance

Boateng, naturalisé l'été dernier alors qu'il avait fait toutes ses sélections juniors avec l'Allemagne - il a du reste joué contre son frère Jerome mercredi -, a mis au service de son équipe toute sa puissance et sa détermination dans l'entre-jeu, inscrivant même, avec rage, l'ouverture du score à la 8e minute déjà, au terme d'un rush qui a laissé la faible défense US sur place. Boateng, dont les débuts avec les Black Stars ne datent que du 5 juin dernier contre la Lettonie, n'avait encore jamais marqué en sélection.

Asamoah Gyan, lui, a fait vivre tout au long de la rencontre un enfer à ses adversaires. Son impact physique et sa vivacité ont sans cesse posé des problèmes à la défense américaine. Le buteur de Rennes a alors été justement récompensé de ses efforts quand, sur un long ballon, il a su résister à la charge de son coéquipier en Bretagne Carlos Bocanegra pour tromper un Tim Howard qui, contrairement au premier but (placement désastreux), n'avait cette fois-ci rien à se reprocher.

Kingson intraitable

Si la première mi-temps avait été clairement à l'avantage du Ghana - qui alignait le Bâlois Samuel Inkoom -, la seconde fut presque entièrement américaine. Et il a fallu un Richard Kingson en grande forme pour repousser les nombreux assauts yankees. Dire que l'excellent dernier rempart ghanéen, 32 ans, n'a été la plupart du temps que remplaçant durant toute sa carrière et qu'il n'a disputé que quatre matches pour Wigan ces deux dernières saisons...

Malgré leur portier, les Ghanéen ont dû cédé une fois sous la pression des Etats-Unis: faute de Jonathan Mensah sur Dempsey, penalty, égalisation de Landon Donovan, sauveur de la nation contre la Slovénie mercredi passé (62e). Avant et après cela, les Américains se sont irrémédiablement cassé les dents sur Kingson, auteur d'une grande parade face à Feilhaber (47e), d'une sortie décisive face à Altidore (67e), d'un arrêt sûr sur une frappe de Bradley (76e) et jouissant même d'un peu de réussite sur une percée d'Altidore conclue par un tir non cadré de peu (81e).

Le Ghana aime décidément bien en découdre avec les Etats-Unis. Lors du Mondial 2006, les Black Stars avaient également battu 2-1 les US Boys durant le dernier match de la phase de groupes (le Ghanéen Appiah et l'Américain Dempsey ont joué ce match). Les Black Stars s'étaient qualifiées, les Américains avaient été éliminés.

Cette sortie de tournoi, sous les yeux de Bill Clinton et de Kobe Bryant, fait toutefois plus mal qu'il y a quatre ans. Vainqueurs de leur poule devant l'Angleterre, les US Boys avaient des envies de grandeur. Surtout après avoir atteint la finale de la Coupe des Confédérations en juin 2009 en ayant sorti en demi-finale l'Espagne.

Etats-Unis - Ghana 1-2 ap (0-1 1-1)

Royal Bafokeng, Rustenburg. 34 976 spectateurs. Arbitre: Kassai (Hon). Buts: 8e Boateng 0-1. 62e Donovan (penalty) 1-1. 93e Gyan 1-2.

Etats-Unis: Howard; Cherundolo, Demerit, Bocanegra, Bornstein; Donovan, Bradley, Clark (31e Edu), Dempsey; Findley (46e Feilhaber), Altidore (91e Gomez).

Ghana: Kingson; Pantsil, Jonathan Mensah, John Mensah, Sarpei (72e Addy); Annan; Inkoom (113e Muntari), Boateng (78e Appiah), Asamoah, Ayew; Gyan.

Notes: le Ghana sans Vorsah (blessé). Avertissements: 7e Clark. 17e Cherundolo (suspendu le prochain match). 61e Jonathan Mensah (suspendu le prochain match). 68e Bocanegra. 92e Ayew (suspendu le prochain match).

(ats)

Ton opinion