Actualisé 06.08.2008 à 14:29

Le Gothard devra être assaini en 2018 déjà

Le tunnel routier du Gothard devra être totalement assaini dans dix ans déjà, et non pas dans 20 ans seulement, comme on le pensait jusqu'ici.

Il pourrait alors être fermé au trafic pendant une année entière, ou pendant plusieurs étés consécutifs.

Le porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU), Thomas Rohrbach, a confirmé mercredi à l'ATS une information de la Berner Zeitung. La galerie n'est pas en mauvais état, elle est entretenue régulièrement depuis son ouverture en 1980, a précisé M. Rohrbach. «Mais elle doit être en parfait état», car c'est l'axe nord-sud le plus important de Suisse.

Aération et éclairage

Une analyse récente de l'OFROU montre que ce sont surtout le système d'aération et l'éclairage qui rendent un assainissement total nécessaire en 2018-2020, ce malgré les investissements réalisés après l'incendie de 2001. Le tunnel aura alors 40 ans.

Dans deux semaines, l'OFROU va lancer un appel d'offres aux bureaux d'ingénieurs pour l'élaboration du concept global. Celui-ci doit, d'ici deux ans au plus tard, apporter des réponses aux questions techniques et financières de l'assainissement, évalué entre 300 et 500 millions de francs.

Fermeture d'un an?

Un problème en particulier préoccupe l'OFROU: comment assurer le trafic à travers les Alpes pendant la réfection? Car les travaux ne pourront pas être effectués, comme c'est le cas aujourd'hui, pendant la nuit ou sur une courte durée. Ils ne seront pas possibles sans une longue interruption totale de la circulation.

Actuellement, l'OFROU entrevoit deux possibilités. Soit on répartit les travaux d'assainissement sur les mois d'été pendant deux à trois ans consécutifs, lorsque le col est ouvert, soit on les réalise d'un coup pendant une année.

Chargement sur le train?

Dans ce dernier cas, on pourrait réactiver le transport des voitures sur le train à travers le tunnel ferroviaire du Gothard. Des négociations sont en cours avec les CFF pour que ceux-ci ne démolissent pas leurs rampes de chargement à Göschenen et Airolo. Les poids lourds seraient ferroutés par le nouveau tunnel de base du Gothard, dont l'ouverture est prévue pour 2017.

En revanche, la construction d'une deuxième galerie routière n'est pas une option pour la Confédération, ainsi que le réclame par exemple l'Automobile Club de Suisse (ACS). En 2004, le peuple en a clairement rejeté l'idée. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!