Actualisé 14.08.2017 à 16:53

BienneLe gouvernement biennois défend la culture

L'exécutif de la ville seelandaise s'est opposé lundi à une coupe dans les subventions culturelles.

Vue aérienne de la ville de Bienne.

Vue aérienne de la ville de Bienne.

Keystone

Le Conseil municipal biennois s'oppose à une coupe dans les subventions accordées au Nouveau Musée Bienne (NMB) et au Théâtre Orchestre Bienne-Soleure (TOBS) comme le réclament deux motions. La mise en oeuvre des mesures d'économies réclamées par la droite mettrait en question l'offre de ces deux institutions culturelles.

Dans le cadre du débat sur l'assainissement des finances, le Conseil de ville a accepté en automne 2015 deux motions exigeant des mesures d'économies importantes pour le TOBS et le NMB. Ces institutions ont alors été chargées d'étudier les possibilités de les réaliser.

Réduire l'offre

La mise en oeuvre de ces deux textes aboutirait à une remise en question fondamentale des deux institutions, a affirmé lundi la municipalité. Les fondations du TOBS et du NMB devraient ainsi renoncer à un domaine de leurs activités: l'offre de l'opéra pour la première institution et l'archéologie pour la seconde.

Le Conseil municipal constate que les mesures jugées praticables par les motions ne le sont pas dans les faits. Il propose au Conseil de ville de reconnaître lors de sa prochaine séance qu'elles ne sont pas applicables.

Le législatif a donné en 2015 son feu vert pour réduire l'enveloppe du Théâtre Orchestre Bienne-Soleure de 360'000 francs dès 2018. Il a également approuvé la réduction de 90'000 francs de la subvention destinée au Nouveau Musée Bienne. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!