Etats-Unis: Le gouvernement de Barack Obama au complet
Actualisé

Etats-UnisLe gouvernement de Barack Obama au complet

Le président élu Barack Obama a bouclé vendredi la composition de son futur gouvernement en distribuant les derniers portefeuilles, Transports et Travail, ainsi que le poste de négociateur en chef du Commerce américain.

Celui-ci va à Ron Kirk.

Agé de 54 ans, Ron Kirk, qui a été le premier maire noir de Dallas, entre 1995 et 2001, est considéré comme un partisan du libre échange au sein d'un parti démocrate traversé par un important courant protectionniste. En le présentant à la presse à Chicago, Barack Obama a assuré que Ron Kirk «sait qu'il n'y a aucune contradiction entre défendre le libre échange et les travailleurs américains».

En tant que représentant pour le Commerce, «il s'assurera que chaque accord (commercial) que je signerai protégera les droits de tous les travailleurs et promouvra les intérêts de tous les Américains, renforcera les entreprises américaines et protégera la planète que nous partageons tous», a déclaré le président élu.

Durant sa campagne électorale, Barack Obama a dénoncé à plusieurs reprises la politique commerciale de l'administration Bush, l'accusant de faire des cadeaux fiscaux à nombre de grandes entreprises qui ont délocalisé massivement des emplois industriels vers la Chine ou d'autres pays où les salaires sont faibles.

Il a également réclamé une renégociation de l'Accord de libre échange nord-américain (Alena) avec le Mexique et le Canada, un des grands objectifs des syndicats aux Etats-Unis. M. Obama a déjà nommé Bill Richardson secrétaire au Commerce, un poste davantage orienté sur le commerce intérieur.

Le nouveau président a également annoncé la désignation de la Californienne Hilda Solis au poste de secrétaire au Travail, et du représentant de l'Illinois Ray LaHood comme secrétaire aux Transports. Ce dernier est le deuxième républicain nommé dans l'équipe gouvernementale après Robert Gates qui a été maintenu à son poste de secrétaire à la Défense.

Nouveau plan de relance

Par ailleurs, Barack Obama a promis un plan de relance «audacieux» pour sortir l'économie américaine de la récession mais a refusé de le chiffrer. La presse parle de 675 à 1000 milliards de dollars.

«A moins que nous n'ayons une approche audacieuse, on pourrait voir l'économie continuer à décliner plutôt rapidement et ça ce n'est pas acceptable pour moi et je ne pense pas que ce soit acceptable pour le peuple américain», a déclaré le président élu.

(ats)

Ton opinion