Corée du Sud: Le gouvernement interdit le café dans les écoles

Actualisé

Corée du SudLe gouvernement interdit le café dans les écoles

La décision a été prise alors que les jeunes ont tendance à recourir aux «boissons énergétiques» et caféinées pour tenir le coup pendant les périodes d'examens.

L'interdiction du café sera valable dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

L'interdiction du café sera valable dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

AFP

Les élèves et les enseignants de Corée du Sud devront faire preuve d'inventivité pour rester réveillés après l'annonce vendredi par le gouvernement de l'interdiction de la vente de café à l'école.

Depuis 2013, la vente de boissons aux taux élevés de caféine était déjà interdite aux élèves dans les établissements scolaires. Mais les distributeurs destinés aux enseignants restaient autorisés et les jeunes pouvaient facilement contourner l'interdiction.

Le café et les produits caféinés seront interdits à tous à compter du 14 septembre, a déclaré une porte-parole du Ministère de la sécurité alimentaire et des médicaments, expliquant que les élèves avaient souvent recours à ces boissons pour veiller et étudier tard dans la nuit.

Risques pour la santé

L'interdiction sera valable dans les écoles primaires, les collèges et les lycées. «Le café disparaîtra dans les cafeterias et les distributeurs installés dans les écoles», a dit la porte-parole à l'AFP. D'après le journal Chosun Ilbo, les jeunes ont tendance à recourir aux «boissons énergétiques» et au café au lait pour tenir le coup pendant les périodes d'examens.

Le ministère a mis en garde contre les conséquences pour la santé d'une consommation excessive de café, évoquant la possibilité de nausées, de troubles du rythme cardiaque et du sommeil. La Corée du Sud est le septième importateur de café du monde, avec 700 millions de dollars de grains importés en 2017, selon l'Association coréenne du commerce international. En moyenne, les Sud-Coréens ont consommé 512 tasses de café chacun l'année dernière. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion