Le gouvernement israélien soutiendrait une division de Jérusalem

Actualisé

Le gouvernement israélien soutiendrait une division de Jérusalem

Le vice-Premier ministre israélien Haïm Ramon a déclaré lundi que son gouvernement soutiendrait une division de Jérusalem.

Une question essentielle dans la déclaration israélo-palestinienne qui doit être faite le mois prochain à l'occasion de la conférence de paix sur le Proche-Orient, organisée sous l'égide des Etats-Unis.

Dans le cadre des récentes négociations entre les deux parties, le vice-Premier ministre israélien a proposé de restituer des quartiers arabes de Jérusalem-Est aux Palestiniens. Selon M. Ramon, les Palestiniens pourraient établir la capitale d'un futur Etat dans ce secteur de la ville, dont Israël s'était emparé pendant la guerre de 1967.

En contrepartie, l'Etat hébreu recevrait la reconnaissance de la communauté internationale, dont celle des Etats arabes, de sa souveraineté sur les quartiers juifs et de l'existence de sa capitale à cet endroit, a expliqué M. Ramon.

Il a ajouté que même les «faucons» de la coalition de M. Olmert, comme le ministre Avigdor Lieberman, d'Israël Beitenou, petit parti extrémiste, soutiendraient une telle concession israélienne, tout comme le Parti travailliste.

«La chose la plus importante, c'est de garder un Etat d'Israël juif et démocratique», a-t-il expliqué à la radio de Tsahal.

Dans le cadre de cette proposition, des quartiers de Jérusalem-Est où vivent environ 170.000 Palestiniens seraient transférés sous souveraineté palestinienne, selon M. Ramon.

Mais Israël ne transférerait pas aux Palestiniens le contrôle de la Ville Sainte et des quartiers l'entourant, a-t-il ajouté. (ap)

Ton opinion