Aéroport de Sion: Le GPS ouvre de nouvelles perspectives
Actualisé

Aéroport de SionLe GPS ouvre de nouvelles perspectives

La mise en place d'un système d'approche satellitaire par GPS pour l'aéroport de Sion ouvre de nouvelles perspectives. Le système doit encore être définitivement validé.

Une fois le système validé, des avions jusqu'à une contenance de 150 passagers pourront atterrir à Sion.

Une fois le système validé, des avions jusqu'à une contenance de 150 passagers pourront atterrir à Sion.

Actuellement tous les feux sont au vert, a déclaré mardi à l'ats le directeur de l'aéroport Bernard Karrer. Le test effectué le 10 septembre avec un Airbus A320 s'est avéré positif. «On peut espérer des vols commerciaux dès fin 2014, début 2015».

Des compagnies aériennes ont manifesté leur intérêt, comme Easy Jet ou Air Berlin, mais si les avions de cette dernière sont sur le point d'être certifiés pour l'approche GPS, ce n'est pas encore le cas de la première. Abandonnée l'an dernier pour cause de restructuration interne de la compagnie exploitante, la ligne hivernale au départ de Londres pourrait reprendre du service à l'hiver 2014.

Vol commercial ne signifie pas vol de ligne, précise M. Karrer. Il s'agirait de vols charter car il existe ponctuellement de la demande pour certaines destinations. Une ligne régulière ne peut être créée que par une demande extérieure et uniquement en hiver, estime M. Karrer.

Si la validation définitive de l'approche GPS est entérinée par les autorités compétentes, Sion sera le second aéroport d'Europe à être équipé d'un tel système après Innsbruck (A). L'aviation commerciale pourrait alors compléter l'offre actuelle où l'aviation d'affaires joue le fer de lance. (ats)

Ton opinion